Alex Boisvert-Lacroix remporte une victoire surprise sur 500m à la Sélection pour l’équipe nationale courte piste

Alex Boisvert-Lacroix (Sherbrooke, QC) en a surpris plus d’un aujourd’hui, à Calgary, alors qu’il a terminé premier sur 500m, et s’est qualifié pour l’équipe des Coupes du monde de l’automne.

Le 500m est la distance la plus chaudement disputée au sein des patineurs canadiens, plusieurs d’entre eux étant en mesure de remporter des médailles sur la scène internationale. Boisvert-Lacroix a terminé tout juste devant le Champion du monde actuel sur la distance, Charles Hamelin (Ste-Julie, QC). Steve Robillard (Montréal, QC) était troisième, alors que le détenteur du record du monde, Jean-François Monette (Pointe-aux-Trembles, QC) a été disqualifié en finale.

« Je voulais vraiment gagner cette course, » a dit le médaillé d’or. « Tout allait bien cette semaine à l’entraînement, alors j’étais confiant et je me sentais prêt. J’ai connu un excellent départ, puis j’ai relaxé pour garder de l’énergie pour les derniers tours. Quand Charles m’a dépassé, je suis resté concentré et j’ai réussi à le dépasser de nouveau tout de suite. »

Boisvert-Lacroix, 20 ans, vient tout juste d’entreprendre sa première année en tant que membre de l’Équipe Talent 2014 de Patinage de vitesse Canada, équipe mise sur pied récemment afin d’assurer le développement de jeunes patineurs au sein du programme de haute performance. « Je n’ai jamais patiné dans une compétition internationale avant, alors c’est très spécial pour moi de me qualifier pour les coupes du monde, » a-t-il dit.

En demi-finale, Charles Hamelin a établi un nouveau record canadien lorsqu’il a franchi la ligne en 40.950 secondes, sous le record du monde (41.184). Le record ne peut être reconnu comme record du monde puisqu’il ne s’agit pas d’une compétition sanctionnée par l’International Skating Union. Steve Robillard a également patiné sous le record du monde, terminant en 41.02 secondes. « C’était la course parfaite, » a expliqué Hamelin. « Mon départ était excellent, et j’ai très bien accéléré. L’anneau olympique est super pour conserver notre vitesse, ce qui m’a aidé. Je voulais patiner sous les 41 secondes depuis longtemps, alors je suis fier de l’avoir enfin fait! »

Du côté féminin, Kalyna Roberge (St-Étienne-de-Lauzon, QC) a été constante et a de nouveau remporté chacune des courses auxquelles elle a pris part. Anne Maltais (Québec, QC) et Tania Vicent (Verchères, QC) étaient juste derrière elle pendant toute la course, terminant respectivement 2e et 3e. Valérie Lambert (Sherbrooke, QC) était 4e.

Ces quatre patineuses connaissent une excellente compétition, elles qui ont également formé le top quatre des courses d’hier. Vicent ne s’attendait pas à connaître ce succès, puisqu’il s’agit de sa première compétition en plus d’un an. « En venant ici, je voulais simplement bien patiner, reprendre le rythme de la compétition. Je n’avais aucune attente en ce qui a trait à ma performance, » a-t-elle dit après la course. « Je ne ressens plus aucune douleur, ce qui fait une énorme différence. Je suis très relaxe et ne ressent aucun stress, ce qui m’aide probablement à bien patiner. »

Demain est la dernière journée de compétition de cette première Sélection pour l’équipe nationale de la saison. Les courses de 1000m commenceront à 10h à l’Anneau olympique, et d’autres patineurs s’ajouteront à l’équipe de Coupe du monde à la fin de la journée de compétition.