Brittany Schussler se réjouit de la nouvelle saison

Par Jolanda Abbes, traduction de Helmer Otterman

Comme membre de l`équipe Canadienne pour les coupes du monde de longue piste, la patineuse de vitesse Britanny Schussler a passé une saison intéressante. Elle n’a pas aussi bien commencé qu`elle ne l`avait prévu après un été plein de succès, mais progressivement elle a réussi à finir la saison avec en améliorant ses temps personnels sur presque chaque distance, montrant un grand potentiel pour les années à venir.

Brittany Schussler, 22 ans, a derrière elle une saison pendant laquelle elle a montré des progrès impressionnants, compte tenu du fait que son début de saison en coupe du monde a été décevant. A la fin, par contre, elle a abaissé ses records personnels, ce qui en a tout de même fait une saison satisfaisante : « cette saison, j`ai amélioré beaucoup de records personnels. Mon entrainement d`été était super l`année dernière, puis j`ai commencé la saison pour la Coupe du monde avec des résultats médiocres. Ceci a fait que, une fois la saison hivernale des Coupes du monde commencée, j`avais de nouveaux buts bien précis et une perspective différente du patinage. Ceci m`a permis d`obtenir de meilleures performances que jamais auparavant et d`améliorer tous mes records personnels ». Cette nouvelle perspective l`a aidée à améliorer ses records personnels sur 500m, 1000m, 1500m et 3000m au mois de mars.

Schussler est une patineuse de vitesse intéressante. Tandis que beaucoup de ses coéquipières se spécialisent et se qualifient pour juste deux ou trois distances spécifiques, elle semble patiner le maximum de distances possible aux Coupes du monde, allant du 500m au 5000m. « J`ai la chance d`avoir la capacité de me qualifier, ou d`en être tout près, pour beaucoup de distances. Il y des distances que je préfère aux autres, mais j`aime l`entraînement aussi bien pour les sprints que les longues distances et je pense que c`est un plaisir de concourir beaucoup et de changer de distance ». Elle se sent pourtant quelque peu spécialisée dans les moyennes distances : « Je considère le 1000m et 1500m comme mes distances favorites et je m`y concentre pendant les entrainements. En ce qui concerne une spécialisation plus poussée, Neal Marshall, mon entraîneur, sait exactément ce qu`il me faut et ce qu`il ne me faut pas pour atteindre le meilleur résultat, donc j`ai confiance que ce que je fais maintenant me rendra plus performante dans les distances sur lesquelles je me concentre pour cette saison ».

Malgré le fait qu`elle participe à toutes les distances, Schussler a quand même ses distances préférées, bien qu`elle admette qu`elles peuvent changer de weekend en weekend. « Normalement ma distance favorite est celle où j`excelle ou celle où je fais le plus de progrès. Généralement le 1000m est ma distance préférée parce que c’est plus rapides et ça se terminent juste après que la douleur commence. Au 5000m, c’est le contraire car j`apprends toujours comment le réussir et j`ai vraiment peur avant, craignant que quelque chose ira horriblement mal! »

Ce n`était pas que la saison dernière qui a apporté à Schussler beaucoup de records personnels. Pendant la saison Olympique 2005-06 elle a également réussi à améliorer ses records personnels sur la plupart des distances. Pourtant elle en a des souvenirs mitigés, notamment les Jeux Olympiques de Turin qui représentent aussi bien le meilleur que le pire moment de sa carrière jusqu`à maintenant. « Le meilleur moment de ma carrière c`était d’avoir été invitée pour aller aux Jeux Olympiques, bienqu`il y avait une grande chance que je ne patine pas – ce qui est arrivé. Curieusement, c`était également la plus grande déception de ma carrière, car j`avais mis tant de temps, d`effort et d`espoir de pouvoir concourir à Turin et il était difficile de ne pas se qualifier et après extrêmement dûr de continuer de s`entraîner pendant les Jeux et d`être seulement spectatrice pendant les épreuves ». Pour les Jeux Olympiques, Schussler était substitut pour le 1500m et la Poursuite par équipe et deuxième substitut pour le 1000m.

Quoi qu`il en soit, depuis ces Jeux Olympiques, une saison entière s`est déjà déroulée. Une saison qui n`a pas commencée de la façon espérée par Schussler : « les deux premières épreuves de la Coupe du monde étaient une grande déception car je m`étais vraiment bien entraînée et j`espérais de très bons résultats, mais les résultats étaient plutôt décevants ». Mais heureusement elle a réussi à s`améliorer pendant la saison parvenant à de meilleurs résultats dans la deuxième moitié de la saison. « Pour moi, le meilleur moment de cette dernière saison c`était la Coupe du monde de sprint à Heerenveen pendant l`hiver, car là j`ai vraiment apporté des changements et je commençais à concourir dans le même esprit que pendant mes entraînements ».

Mais cette saison post-Olympique est également derrière et il est temps maintenant de regarder vers l`avenir, la saison qui débute et même celles d`après, menant aux Jeux Olympiques de Vancouver en 2010.

Schussler se réjouit de la saison qui commence, mais préfère ne pas se donner de buts personnels précis : « je n`ai aucun but pour cette saison, ni de temps à réaliser ni de placement, je veux juste continuer à réaliser des performances au niveau de la patineuse que je peux être au lieu de réaliser des temps en dessous de mon niveau. Si je fais cela je suis sûre que les résultats seront comme ils dévraient l`être ». Pour les années après la prochaine saison Schussler a même encore plus de mal à définir des buts spécifiques : « je n`ai encore rien décidé concernant mes buts pour les années à venir. Je prends les choses comme elles viennent et en fonction des changements d`année en année je définirai de nouveaux buts. Je pense qu`en me concentrant sur ce que je peux faire maintenant je me prépare mieux pour l`avenir et les Jeux Olympiques qu`en réfléchissant sur je que je veux faire une fois arrivée, ne sachant pas comment y arriver ». Cette approche implique également qu`elle ne se spécialisera pas trop vite dans une distance spécifique : « Je ne veux pas arrêter de m`entraîner ou de concourir avant d`être sûre de ne plus pouvoir m`améliorer sur la distance en particulier. Une fois plus proche des Jeux, Neil et moi, nous évaluerons tout et déciderons de la meilleure approche ». Cette approche devrait mener Schussler à la qualification pour l`équipe Olympique de 2010.

Comme cela se présente maintenant, l`équipe Canadienne de patinage de vitesse de longue piste sera très performante en 2010, rendant difficile la qualification pour l`équipe Olympique pour la plupart des patineurs de vitesse. Néanmoins, Schussler est très confiante en elle-même et ses possibilités. « Il y a énormément de jeunes filles désirant aller à Vancouver et il y a pas mal de femmes dans l`équipe actuelle avec des médailles de la Coupe du monde et des Championnats du monde, mais j’espère me qualifier! Les Jeux sont encore loin et beaucoup de choses peuvent encore arriver d`ici là, mais je m`entraînerais aussi sérieusement même si je ne voyais aucune chance de qualification car j`adore le patinage, l`entraînement et l`équipe d`entraînement. Je pense qu`il est important de croire en moi-même et de croire que l`entraînement me rapproche de mes rêves et de mes buts. Alors, même si me qualifier sera très difficile, j`ai bon espoir de pouvoir patiner en 2010 ».

Malgré le fait que Schussler a de mauvais souvenirs du début de la dernière saison, elle a tout de même réussi de la finir en améliorant ses records personnels pour la plupart des distances, rendant sa saison satisfaisante. Elle se réjouit donc déjà de la nouvelle saison et de celles d`après : « Cette dernière saison j`ai atteint beaucoup de mes buts préétablis et j`ai terminée la saison 2006-2007 très satisfaite et confiante pour les années à venir! ».