Cindy Klassen, de Winnipeg, bat son record du monde du 1500 m à la sélection pour l’équipe de la Coupe du monde de patinage de vitesse

Cindy Klassen, de Winnipeg, a battu son record du monde du 1500 mètres féminin, vendredi, lors d’un spectaculaire début de saison 2005-2006 à la sélection pour l’équipe de la Coupe du monde de patinage de vitesse, qui a aussi vu un record canadien par Denny Morrison, de Fort St. John, en C.-B., au 1500 m masculin.

Klassen, une des plus grandes vedettes du Canada en prévision des Jeux olympiques de février prochain, a réussi un temps de 1:53,77 pour éclipser sa marque précédente de 1:53,87 établie le 9 janvier 2005 à une Coupe du monde à Salt Lake City.

«Je suis vraiment excitée, a dit Klassen, médaillée olympique de bronze au 3000 m en 2002. Pendant la course, je pouvais sentir que mes tours étaient rapides et je pensais que 1:54 serait excellent à ce moment-ci. Quand j’ai vu le temps à la fin, j’ai été estomaquée. Mon objectif principal, aujourd’hui, était d’avoir un solide deuxième tour.»

Alors que les deux premières Coupes du monde de la saison auront lieu à Calgary et à Salt Lake City le mois prochain, Klassen a confiance de pouvoir aller encore plus vite. «Il est excellent d’avoir les deux premières Coupes du monde sur des glaces rapides. Je veux vraiment conserver cette sensation.»

La saison dernière, Klassen a remporté deux médailles d’or aux championnats du monde des distances individuelles à Inzell, en Allemagne, avec des victoires aux 1500 et 3000 mètres. Elle a aussi remporté le titre de la Coupe du monde au 1500 m avec trois victoires en cinq courses et elle a terminé deuxième du classement général aux championnats du monde toutes distances.

Kristina Groves, d’Ottawa, a terminé deuxième de la course de vendredi en 1:55,91. Christine Nesbitt, de London, en Ontario, a pris le troisième rang en 1:57,36, Clara Hughes, de Winnipeg, le quatrième en 1:57,51, aussi des records personnels pour toutes - et Kerry Simpson, de Melville, en Saskatchewan, le cinquième en 1:58,67.

Klassen, Groves et Nesbitt étaient pré-qualifiées pour les Coupes du monde de l’automne au 1500 m, tandis que Hughes et Simpson ont décroché des places pour cette distance à la suite de leur performance de vendredi.

«C’est fantastique de regarder les six premiers temps et voir à quel point les femmes sont rapides, a dit Hughes. Cela montre que nous avons beaucoup de profondeur. Chaque année nous nous améliorons de plus en plus. Nous avons voulu mettre le paquet dans les premières courses de la saison et montrer que notre préparation va bien pour les Jeux olympiques.

Il y avait aussi en jeu les places dans les équipes de poursuite. Le Canada alignera deux équipes de trois membres dans les Coupes du monde. Les résultats du 1500 m d’aujourd’hui a aussi déterminé la deuxième équipe canadienne avec Nesbitt, Simpson et celle qui a terminé sixième, Shannon Rempel, de Winnipeg, qui sont les qualifiées. Klassen, Groves et Hughes étaient pré-qualifiées pour la première équipe canadienne. La poursuite est une nouvelle épreuve aux Jeux de Turin et les Canadiennes ont démontré la saison dernière qu’elles fo

Au 1500 m masculin, Morrison, champion du monde junior l’an dernier, a réussi un temps de 1:45,15 pour fracasser l’ancienne marque nationale de 1:46,00 établie par Dustin Molicki, de Calgary, en 2002. Steven Elm, de Red Deer, en Alberta, a terminé deuxième en 1:46,62 et Jason Parker, de Yorkton, en Saskatchewan, troisième en 1:46,91. Ils ont tous trois réussi des records personnels.

«Ma stratégie était de commencer vite et de profiter de ma vitesse pendant toute la course, a dit Morrison. Je m’attendais à un bon temps et je visais un record personnel. Mais je ne m’attendais pas à aller aussi vite. Mes temps au tour ont été excellents et j’étais détendu.»
Elm et Dankers étaient pré-qualifiés pour les Coupes du monde au 1500 m tandis que Morrison et Parker ont ajouté leur nom à la suite de leur performance de vendredi.

«Je pouvais sentir que la glace était bonne aujourd’hui, a dit Elm. Je savais que ce serait rapide et je me sentais bien. J’aime vraiment le fait que plusieurs gars étaient rapides. Une des grosses épreuves cette année est la poursuite par équipe. De la manière dont Denny a patiné, cela lui aurait peut-être valu une médaille dans une Coupe du monde. Donc nous paraissons forts aussi pour la poursuite avec Denny qui met de la pression sur tout le monde.»

François-Olivier Roberge, de Sainte-Foy, au Québec, a terminé quatrième, Arne Dankers, de Calgary, cinquième et Jay Morrison, de Fort St. John, sixième. Les six premiers avec les meilleurs points combinés du 1500 m et du 3000 m de samedi se qualifieront pour les équipes de poursuite pour les Coupes du monde.

La compétition se poursuivra samedi avec les 3000 m masculin et féminin.