De Jong le roi inattendu, Dankers 9e

Sur une glace peu propice aux records du monde, le Néerlandais Bob de Jong a survolé le 10 000 m, vendredi, à l'Ovale Lingotto de Turin. Contre toute attente, De Jong a décroché l'or en s'approchant à six secondes de la marque mondiale.

Sans aucune pression, le Néerlandais de 29 ans a laissé dans le brouillard ses rivaux en réalisant un temps de 13 min 1 s 57/100. Absent des podiums cette saison sur le circuit de la Coupe du monde, De Jong ne figurait pas parmi les prétendants au titre olympique.

Le détenteur du record mondial et médaillé d'or au 5000 m à Turin, l'Américain Chad Hedrick, n'a pu se rapprocher du temps de De Jong en terminant avec un chrono de 13 min 5 s 40/100.

Le compatriote de De Jong, Carl Verheijen, a obtenu le bronze avec un chrono de 13 min 8 s 80/100.

Pas de quatrième médaille pour Fabris

Pour cette épreuve marathon du longue piste, les Turinois fondaient tous leurs espoirs en l'Italien Enrico Fabris. Déjà couronné au 1500 m et à la poursuite par équipe en plus d'être médaillé de bronze du 5000 m, Fabris désirait ajouter une quatrième médaille à sa récolte.

L'exploit était cependant hors de portée pour Fabris qui n'avait plus la puissance ni l'énergie requise pour s'imposer. Il a finalement terminé au 8e rang, très loin du podium avec un temps de 13 min 21 s 54/100.

Dankers 9e

Septième des Championnats du monde à Heerenveen aux Pays-Bas, le Canadien Arne Dankers n'a pu améliorer son résultat de la saison dernière. Dankers, qui semblait souffrir en fin de course, a parcouru les 10 000 m en un temps de 13 min 23 s 55/100, bon pour le 9e rang.

Dankers, qui a pris le 5e rang du 5000 m à Turin, quittera la capitale piémontaise avec une médaille, celle d'argent remportée à la poursuite par équipe.


Source Radio-Canada.ca