Fin de saison remplie de succès pour Denny Morrison

Par Jolanda Abbes, Traduction de Jean-Michel Lachance - Après avoir constamment démontré du progrès tout au long de la saison, tout les éléments étaient réunis aux deux dernières compétitions de la saison, où il a remporté sa première médaille d’or à Calgary. Ajoutons à cela deux médailles d’argent et une bronze au championnat du monde de distance individuel à Salt Lake City et plusieurs meilleurs temps aux courtes distances. Pendant ce repos bien mérité, Morrison réfléchi à ses derniers succès et parle de ses plans futurs.

Quelles sont tes impressions à propos de ta médaille d’or au 1000m à la coupe du monde de Calgary? Étais-tu initialement déçu ratant le record du monde pour 0,2secondes ?

« Oui, j’étais déçu initialement juste après puise j’ai passé très près de le battre. Si vous regardez la reprise vidéo de la fin de la course, on me voit lever la tête vers le tableau d’affichage en anticipation. Je croyais que mon dernier tour à Calgary serait plus rapide, et c’est donc pour cette raison que j’ai été déçu. J’étais très excité d’ouvrir en 16,6 dans le corridor extérieur, parce que j’avais ouvert aussi vite seulement une seule fois (la fin de semaine passée) du corridor intérieur, et plusieurs personnes disaient que je ne pouvais pas le faire de l’extérieur. Je savais après cette ouverture que mon tour serait plus vite que la semaine dernière parce que je pouvais vraiment prendre ma vitesse dans le deuxième virage. J’étais quelques peu crispé dans le deuxième tour parce que j’étais trop excité de faire un tour en 24,7, mais j’ai réussis à me relaxer et patiner le droit opposé et le dernier virage. Malheureusement, j’ai seulement fait un 25,9, donc j’ai raté le record du monde puisque le dernier tour de Shani dans la course où il a établi le record était plus rapide.»

À Salt Lake City, tu as perdu le 1000m par 0,02 secondes au profit de l’américain Shani Davis. Où, dans la course, crois tu avoir perdus cette différence de temps ?

«Je crois qu’il y a plusieurs endroits où j’ai pu perdre 0,02 secondes. Mais je crois également qu’il y a plusieurs que j’ai faites qui ont fait en sorte que mon temps est resté à l’intérieur de 0,1 secondes d’écart de celui de Shani. Mon ouverture à Salt Lake City a été 0,2 secondes plus lent qu’à Calgary, aussi, j’ai fait un premier tour en 24,65 ce qui est 0,1 secondes plus vite que celui de ma course à Calgary. Mon ouverture ayant été de 16,6 ou plus rapide comme je le souhaitais, mon premier tour aurait lui aussi été plus vite. Cela a été un détail important dont j’ai été déçu après la course, mais pour ce qui est d’un écart plus petit (0,02), le simple fait d’avoir patiné à 2m des blocs dans le dernier virage peut en être la cause, parce que mes jambes étaient tellement fatigués pour tenir le bon tracé.»

Comment proche de l'excellence ont été tes courses de 1000m et 1500m à Salt Lake City, étaient-elles les meilleurs possibles à ce temps?

« Hormis les détails dont j’ai déjà discuté à propos de mon 1000m, je dirais qu’elles étaient toutes les deux d’excellentes courses pour le moment. Je crois que dans le futur, plus d’expérience à patiner tête à tête avec ces patineurs super rapides m’aideront à devenir un bien meilleur patineur de vitesse. Dans le 1500m contre Shani, je suis sorti de l’avant dernier tournant le voyant en avant de moi et toujours aussi fort ! J’ai eu une faiblesse mentale et je me suis dit que je ne pouvais jamais le rattraper. Avec l’expérience, si je parviens à éliminer ses mauvaises pensées, j’aurais certainement une bien meilleure chance de les rattraper en fin de course. Même si je ne bat pas cette personne, c’est fort possible que cet effort supplémentaire empêche un autre patineur de battre mon temps par 0.08.»

Quelle distance a été la plus satisfaisante pour toi à Salt Lake City ? Ta médaille d’argent au 1000m ou celle de bronze et un meilleur temps au 1500m ?

« J’étais très satisfait des deux courses. Peut-être que l’émotion était un peu plus forte après le 1500m, parce que c’était une si bonne sensation d’avoir la pression retirée de mes épaules à patiner ces courses individuelles extrêmement importantes. Aussi, le fait d’avoir patiné un meilleur temps au 1500m finalement cette saison a été quelque chose dont j’ai été très heureux. »

Quels resultants ont la plus grande signification pour toi : ta médaille d’argent et de bronze au championnat du monde par distance à Salt Lake Ciy ou ta victoire à la coupe du monde de Calgary ?

« Au terme de patinage, les deux semblent également important – même si les championnats du monde par distance est une compétition plus importante. Il n’y a pas autant d’engouement auprès des championnats du monde par distance qu’auprès d’une compétition comme les Olympiques. En même temps, Calgary était très important pour moi du fait que cela avait lieu au Canada et que j’étais en premier plan sur le poster de l’événement ! Ma première médaille d’or en coupe du monde me fait frissonner, mais deux médailles d’argent et une de bronze au championnat du monde par distance est d’autant plus spécial.»

Donc que ce passe-t-il pour toi à présent ? Quand est-ce que tu remettras la concentration sur l’entraînement à nouveau ?

« Je prévois faire beaucoup de planche à neige ce printemps. J’y ai été cinq fois déjà, et j’ai également prévu un voyage pour la Colombie-Britannique cette fin de semaine, et avec un peu de chance j’irai quelques fois encore après cela. Dès que la température sera un peu plus clémente, je profiterai du temps en vélo de montagne. Je prévois aussi d’acheter une motocyclette quand les routes seront assez propres. Comme tu peux peut-être le constater, cela prendra quelques temps avant que je recommence à me concentrer sur le patinage de vitesse ! Habituellement, c’est à la mi-mai que je recommence sérieusement l’entraînement. »

En juin 2007, Morrison prévoi participer au MS Bike Tour, une randonnée de deux jours, 180km de Airdrie à Olds. L'année passée, il a accumulé plus de 1000$ et voudrait cette année atteindre 1250$. Toutes personnes intéressées, voir: https://msors.mssociety.ca/Bike2007/Sponsor.aspx?&PID=936144&L=2.

Article original: http://www.speed-skating.net/fr/article-249.html