Hamelin et Roberge imbattables aux championnats nationaux

Les médaillés olympiques Charles Hamelin, de Ste-Julie, au Québec, et Kalyna Roberge, de St-Étienne-de-Lauzon, au Québec, ont été imbattables en fin de semaine aux championnats canadiens ouverts de patinage de vitesse sur courte piste. Le duo a complété un balayage des médailles d’or, samedi, avec des victoires dans leur course respective de 1000 m et sera les fers de lance de l’équipe canadienne aux championnats du monde qui auront lieu en mars.

Dans la finale du 1000 m, Hamelin a remporté la médaille d’or en 1:27,88. Olivier Jean, de Lachenaie, au Québec, a terminé deuxième en 1:27,953 et Marc-André Monette, de Pointe-aux-Trembles, au Québec, troisième en 1:28,079.

La procédure de sélection pour les championnats du monde chez les hommes et chez les femmes a tenu compte des championnats canadiens ouverts et de la première compétition de sélection qui a eu lieu en novembre. À la suite de ces résultats, Hamelin est premier du classement général avec 4271 points grâce à cinq victoires en six courses au total des deux compétitions.

«Je vais me préparer pour les championnats du monde de la même manière que pour cette fin de semaine, a dit Hamelin. La principale chose sur laquelle je veux travailler est des stratégies de course. Je suis satisfait de la manière dont j’ai patiné cette fin de semaine. J’étais rapide dès le départ. Je prenais rapidement la tête et je parvenais à rester en avant.»

Jean est deuxième avec 2362, François-Louis Tremblay, de Montréal, troisième avec 2300, Jean-François Monette, de Pointe-aux-Trembles, quatrième avec 2168, Marc-André Monette cinquième avec 1600, Mathieu Giroux, de Montréal, sixième avec 1031 et Michael Gilday, de Yellowknife, septième avec 983. Les six premiers se méritent une place dans l’équipe pour les championnats du monde et les deux premiers sont garantis de participer à toutes les courses individuelles.

Au 1000 m féminin, Roberge a complété une performance parfaite en 1:36,282. Valérie Maltais, de Saguenay, au Québec, a terminé deuxième en 1:36,641 et Ivanie Blondin, d’Ottawa, troisième en 1:37,134.

«Je suis excitée à l’idée d’aller aux championnats du monde en tant que meilleure canadienne, a dit Roberge, âgée de 20 ans. C’est un rôle important et je veux bien faire. Mais je ne me mettrai pas de pression supplémentaire. Je suis extrêmement satisfaite de mes courses ici, mais il y a définitivement des aspects techniques de mon patinage sur lesquels je dois travailler.»

Au classement général, Roberge a gagné les six courses au total des deux séries de compétitions de sélection pour 4500 points. Anne Maltais, de Québec, est deuxième avec 2600, Plamondon troisième avec 1960, Nita Avrith, de Montréal, quatrième avec 1658, Blondin cinquième avec 1637 et Valérie Maltais sixième avec 1563.

La vétéran Amanda Overland, de Montréal, a reçu un laissez-passer pour cause de blessure en fin de semaine et fera partie de l’équipe pour les championnats du monde. Les cinq premières se méritent une place dans l’équipe pour les championnats du monde.

L’équipe pour les championnats du monde participera aussi à la dernière Coupe du monde du mois prochain en Europe ainsi qu’aux championnats du monde par équipe qui auront lieu après les championnats du monde.