Jessica Gregg, d’Edmonton, gagne une médaille de bronze aux championnats du monde juniors de patinage de vitesse sur courte piste

Jessica Gregg, d’Edmonton, a remporté la médaille de bronze du 500 m féminin, samedi, pour la deuxième année de suite aux championnats du monde juniors de patinage de vitesse sur courte piste.

Eun-Ju Jung, de Corée du Sud, a remporté la médaille d’or en 45,559 secondes et Arianna Fontana, d’Italie, a terminé deuxième en 45,597. Gregg a résisté à quelques bousculades de ses adversaires pour se classer troisième en 45,881.

Avec sa performance, Gregg, aussi troisième au 500 m aux championnats du monde juniors de l’an dernier, s’est hissée au quatrième rang du classement général après deux des quatre courses.

«Je suis satisfaite de ma finale», a dit Gregg, âgée de 17 ans, dont le père est l’ancien joueur de la LNH Randy Gregg et la mère l’ancienne membre de l’équipe nationale de patinage de vitesse sur longue piste, Kathy Vogt. Randy Gregg est le médecin de l’équipe canadienne.

«Je savais que ce serait rude. J’ai pris la première place dès le départ et avec quelques tours à faire j’ai été bousculée par la Coréenne et l’Italienne, ce qui m’a ralentie. Ma stratégie était de devancer l’Italienne parce qu’elle a d’excellents départs. Je me suis concentrée sur être devant elle.»

Valérie Maltais, de La Baie, a été éliminée en quarts de finale pour se classer neuvième et Andrea Do-Duc, de Montréal, a été éliminée dans la deuxième ronde.

Au 500 m masculin, Robert Seifert, d’Allemagne, a remporté la médaille d’or en 43,539. Dariusz Kulesza, de la Pologne, a fini deuxième en 43,665 et John Celski, des É.U., troisième en 50,260.

Joel Mineau, de Longueuil, et Nicholas Bean, d’Ottawa, ont été éliminés en demi-finales pour terminer respectivement septième et huitième alors que François Hamelin, de Ste-Julie a été éliminé en quarts de finale pour se classer 11ème.

Mineau a franchi la ligne d’arrivée le premier dans sa demi-finale, mais a été disqualifié après avoir été blâmé pour la chute d’un patineur chinois. Les reprises ont montré que Mineau n’avait commis aucune obstruction.

«Nos gars ont eu d’excellentes courses, mais nous avions besoin d’être plus rapides aux départs, a dit l’entraîneur de l’équipe nationale canadienne, Yves Hamelin, de Montréal. Il est dommage que Joel ait été disqualifié parce qu’il était probablement le gars le plus fort aujourd’hui.»

Le Canada s’est aussi qualifié pour les finales des relais. Le relais masculin a remporté sa demi-finale avec Mineau, Bean et Hamelin alors que le relais féminin a terminé deuxième dans sa demi-finale avec Gregg, Maltais et Do-Duc.

La compétition se termine dimanche.