Jour de fête pour le Canada aux championnats du monde de patinage de vitesse: de l’or pour Jeremy Wotherspoon et Kristina Groves

NAGANO, Japon (NSC) – Jeremy Wotherspoon, de Red Deer, en Alberta, et Kristina Groves, d’Ottawa, ont tous deux établi des records de piste en route vers des médailles d’or au 500 m masculin et au 3000 m féminin respectivement, vendredi, aux championnats du monde des distances individuelles de patinage de vitesse sur longue piste.

Le 500 m masculin était une épreuve de temps combiné pour deux courses. Wotherspoon a inscrit de nouveaux records de piste en 34,78 et 34,68 secondes pour un total de 69,460 pour décrocher le troisième titre mondial de sa carrière sur cette distance et une 10e médaille en tout à ces championnats.

La victoire s’ajoute à une année remarquable pour Wotherspoon au 500 m après avoir

Kristina Groves, Photo: Tony Field
pris une saison sabbatique l’an dernier pour réfléchir à son avenir en patinage de vitesse.

«Je suis très heureux d’avoir pu demeurer constamment au sommet, a dit Wotherspoon, qui a remporté neuf des 10 courses de 500 m auxquelles il a participé dans la Coupe du monde cette saison pour remporter le titre de la saison.

«Cela me confirme simplement que j’ai fait la bonne chose la saison dernière en prenant un congé. J’étais prêt pour les courses en fin de semaine et bien faire les choses.»

La clé des succès de Wotherspoon, vendredi, a été la première portion de sa course.

«J’ai travaillé sur mes départs et pour bâtir ma vitesse dans le premier virage au cours des dernières semaines d’entraînement, a précisé Wotherspoon. Je pensais que je n’étais pas à mon meilleur dans ces deux aspects lors des dernières Coupes du monde. Mais aujourd’hui je les ai bien faits dans la course. C’est une grosse raison pour avoir si bien fait aujourd’hui.»

Le champion en titre Lee Kyou-Hyuk, de Corée du Sud, a obtenu des temps de 35,11 et 34,90 pour un total de 70,010 pour remporter la médaille d’argent, suivi du champion de 2005 Joji Kato, du Japon, troisième avec des temps de 35,25 et 35,07 pour un total de 70,320. Mike Ireland, de Winnipeg, a terminé huitième.

Auparavant, Groves a gagné le 3000 m féminin en 4:05,03 pour décrocher son premier titre mondial en carrière. Elle a maintenant sept médailles en carrière aux championnats du monde. Jeudi, elle a entrepris ceux de cette année avec une médaille de bronze au 1500 m.

«C’est toute une sensation de dire championne du monde, a dit Groves. Je pense que j’ai gagné la course dans les cinquième et sixième tours. C’est là que j’ai creusé l’écart contre le peloton. Je ne suis pas partie aussi vite que certaines des autres filles. J’ai dû combler mon retard à la fin.»

Groves est un modèle de persévérance. Elle est membre de l’équipe nationale depuis 11 ans et s’est améliorée chaque saison.

«Je retire beaucoup de satisfaction du fait que tout le travail acharné à travers les années a finalement rapporté, a dit Groves, âgée de 31 ans. Il est difficile de décrire les sensations que vous avez quand une course comme celle-là se produit. Tout tombe en place au bon moment et au bon endroit.»

«Ce n’est pas de la chance. C’est le produit d’années et d’années de travail acharné. C’est ça que nous visons toutes.»

Paulien van Deutekom, des Pays-Bas, a terminé deuxième en 4:05,49 et Daniela Anschutz-Thoms, d’Allemagne, troisième en 4:05,76.

Clara Hughes, de Glen Sutton, au Québec, a terminé sixième et Brittany Schussler, de Winnipeg, 13e.

La compétition se poursuivra samedi avec en vedette Groves dans la poursuite féminine et Denny Morrison, de Fort St. John, en C.-B., au 1000 m masculin.