Journée en or pour Tremblay dans une Coupe du monde de patinage de vitesse sur courte piste

TURIN, Italie (NSC) – François-Louis Tremblay, de Montréal a empêché un balayage complet des médailles d’or masculines par les Sud-Coréens en fin de semaine avec une victoire au 500 m, dimanche, lors de la dernière journée de la quatrième étape du circuit de la Coupe du monde de patinage de vitesse sur courte piste.

Tremblay a aussi aidé le Canada à gagner la médaille d’argent au relais masculin et Kalyna Roberge, de St-Étienne-de-Lauzon, au Québec, a ajouté une médaille de bronze au 500 m féminin.

Au 500 m masculin, Tremblay a remporté sa deuxième victoire et une quatrième médaille sur cette distance cette saison en 42,052 secondes. Si-Bak Sung, de Corée du Sud, a conservé le premier rang du classement de la Coupe du monde en terminant deuxième en 42,313. J.P. Kepka, des États-Unis, a terminé troisième et Charles Hamelin, de Ste-Julie, au Québec, a été disqualifié pour avoir bloqué Sung dans une tentative de dépassement et il a été classé quatrième.

«J’ai eu une excellente journée. Tout s’est bien passé, a dit Tremblay. J’ai réussi à faire tout ce que je voulais aux niveaux stratégique et technique. C’était un peloton difficile pour la finale et j’ai très bien géré ma course et patiné en fonction des conditions changeantes de la glace. J’ai vraiment bien géré tout cela aujourd’hui.»

Alex Boisvert-Lacroix, de Sherbrooke, au Québec, a été éliminé en quart de finale.

Au relais masculin de 5000 m, la Corée du Sud est demeurée invaincue cette saison dans la Coupe du monde avec sa quatrième victoire en 6:55,133. Le Canada, avec Tremblay, Hamelin, Steve Robillard, de Montréal, et Marc-André Monette, de Pointe-aux-Trembles, au Québec, a terminé deuxième en 6:56,015 et l’Italie troisième.

«Les Coréens ont pris l’avantage à deux échanges de la fin quand un de leurs patineurs a presque perdu son équilibre, a dit le directeur de la courte piste de Patinage Canada, Yves Hamelin. François-Louis était extrêmement rapide dans le relais. Il volait sur la glace. Il a réussi à réduire l’écart quand c’était nécessaire.»

Au 500 m féminin, Meng Wang a conduit la Chine à un doublé en 44,057. Tian Yu Fu a terminé deuxième en 44,185 et Roberge troisième en 45,020. Il s’agit de la deuxième médaille de Roberge en fin de semaine. Elle a gagné celle d’argent au 1500 m samedi.

Roberge était en colère contre ses trois adversaires chinoises dans la finale parce qu’elles ont travaillé ensemble pour la contrer.

«On m’a attaqué et bloqué dès le départ, a dit Roberge. J’ai été repoussée derrière et j’ai dû faire du rattrapage jusqu’à la fin. J’étais en colère parce qu’on m’a empêchée d’avoir une bonne course dès le départ. J’avais une stratégie en tête et finalement je n’ai rien appris dans cette course.»

La troisième patineuse chinoise dans la finale du 500 m, Nannan Zhao, a été disqualifiée. Anne Maltais, de Québec, a été éliminée en quart de finale.

Au 1500 m féminin, Eun-Ju Jung a conduit la Corée du Sud à un doublé en 2:18,705. Shin-Young Yang a terminé deuxième en 2:18,851 et Yang Zhou, de Chine, a pris le troisième rang en 2:19,020 et Amanda Overland, de Montréal, le quatrième en 2:22,304.

Tania Vicent, de Verchères, au Québec, et Andrea Do-Duc, de Montréal, ont été éliminées en demi-finale.

Au relais féminin de 3000 m, le Canada a gagné la finale B pour se classer cinquième en tout avec Roberge, Do-Duc, Overland et Vicent. La Chine a gagné la médaille d’or dans la finale A.

Au 1500 m masculin, Hyun-Soo Ahn a conduit la Corée du Sud à un autre doublé. Mathieu Giroux, de Montréal, a gagné la finale B pour se classer huitième tandis que Robillard et Monette ont été éliminés en demi-finale.