Klassen, Marshall et Hughes remportent les honneurs au 34e Prix sportif canadien

Patinage de vitesse Canada est fier d’annoncer que deux patineuses et un entraîneur de son équipe nationale ont remporté ce soir trois des plus prestigieux prix à la 34e édition du Prix sportif canadien. Cindy Klassen (Winnipeg, MB) a été nommée Athlète féminine de l’année pour une deuxième année consécutive, alors que son entraîneur, Neal Marshall (Calgary, AB), a remporté le trophée de l’Entraîneur de l’année. Clara Hughes (Glenn Sutton, QC) n’a pas été en reste, elle qui s’est mérité le prestigieux Prix de l’histoire de l’Esprit du sport de l’année en reconnaissance de son travail avec Right to Play.

Ces importantes victoires couronnent une année de succès pour Patinage de vitesse Canada. En 2006, les patineurs canadiens ont remporté la moitié des 24 médailles olympiques du Canada à Turin, en plus de grimper sur le podium à 23 reprises dans le cadre de Championnats du monde et à quatre reprises à des Championnats mondiaux junior.

En 2006, l’Athlète féminine de l’année Cindy Klassen a été une figure dominante du sport amateur, s’assurant une place dans l’histoire en remportant cinq médailles Olympiques à Turin, ce qui porte son total à six en carrière. Ses performances remarquables n’ont pas eu lieu uniquement aux Jeux Olympiques. Klassen a poursuivi sur sa lancée pour remporter l’or dans toutes les distances aux Championnats du monde toutes distances à Calgary, établissant trois nouveaux records du monde et remportant la couronne générale. Il s’agit d’une deuxième victoire consécutive en tant qu’Athlète féminine de l’année pour Klassen. La dernière femme a avoir remporté le prix deux années de suite était une autre patineuse de vitesse bien connue, Catriona Le May Doan, en 2001 et 2002 (elle a également remporté la palme en 1998).

« Je suis très honorée de recevoir le Prix sportif canadien dans la catégorie Athlète féminine de l’année », s’est exclamé Klassen tout sourire. « C’est très spécial pour moi d’être reconnue dans la ville où j’ai grandi et de pouvoir partager cette expérience avec ma famille et mes fans. 2006 a été une année exceptionnelle pour moi et je suis très excitée à l’idée de patiner pour le Canada en route vers les Jeux Olympiques de Vancouver en 2010. »

Neal Marshall devient le premier entraîneur de patinage de vitesse a remporter le prix de l’Entraîneur de l’année depuis la création du prix en 2002. En tant qu’entraîneur de l’équipe nationale, Neal Marshall a joué un rôle clé menant aux succès des patineurs de vitesse longue piste en 2006. Il a non seulement mené Cindy Klassen à ses cinq médailles Olympiques, mais il était également l’entraîneur principal responsable de l’équipe de poursuite féminine qui a remporté l’argent aux Jeux Olympiques.

Au-delà de la performance, le Prix de l’histoire de l’Esprit du sport de l’année a été créé afin de reconnaître et célébrer un héros canadien qui a manifesté en 2006 des valeurs telles que le dévouement, la persévérance, l’esprit sportif, le respect des autres et un véritable amour du sport dans sa poursuite de l’excellence dans le sport. Cette année, Clara Hughes a été grande gagnante dans cette catégorie.

Depuis de nombreuses années, Clara Hughes contribue grandement à la cause des moins fortunés et au développement du sport pour tous. C’est la deuxième année consécutive que le Prix sportif canadien reconnaît le travail de Clara en lui remettant ce prestigieux prix (elle l’a remporté avec ses coéquipiers Kristina Groves et Arne Dankers l’année dernière, encore une fois pour des initiatives avec Right to Play).

La performance de Hughes, tant sur la glace que hors glace, a été exceptionnelle en 2006. Après avoir remporté sa médaille d’or à Turin, Clara a puisé 10 000$ dans sa poche pour les remettre à Right to Play, lançant par le fait même le défi aux Canadiens de suivre son exemple. Elle a également participé à un voyage dans plusieurs pays africains au nom de l’organisme. À ce jour, plus de 425 000$ ont été donnés à Right to Play à la suite de Clara Hughes. Sur le plan athlétique, elle est la seule athlète à avoir jamais remporté plusieurs médailles à la fois aux Jeux Olympiques d’été et d’hiver, soit deux médailles de bronze en cyclisme à Atlanta, une médaille de bronze en patinage de vitesse à Salt Lake City et une médaille d’or et une d’argent à Turin.

Les trois récipiendaires faisaient face à une excellente compétition. Chandra Crawford et Jennifer Heil, toutes deux médaillées d’or en ski de fond et en ski acrobatique respectivement à Turin, étaient également en nomination pour le titre d’Athlète féminine de l’année. Marshall, pour sa part, était en nomination avec Tamas Buday Sr. Et Tim Frick, alors que Hughes a remporté le prix que convoitaient également Jason Dunkerley et Ian Mortimer. François-Louis Tremblay (Montréal, QC) était pour sa part nominé comme Athlète masculin de l’année, mais c’est Duff Gibson qui a remporté le prix, lui qui avait été médaillé d’or en skeleton à Turin.

Klassen était sur place pour recevoir son prix, mais ni Marshall ni Hughes n’ont pu se rendre au gala. Brian Bunney, président de Patinage de vitesse Canada, était à Winnipeg pour accepter les prix en leur nom.

L’événement de ce soir était le coup d’envoi d’une célébration communautaire de l’excellence sportive de deux jours. Établis en 1972, les prix ont évolué au fil des ans jusqu’à devenir un événement clé qui honore les réussites exceptionnelles des meilleurs athlètes et leaders du sport amateur canadien, présentant par le fait même les héros qui existent dans le monde du sport.