La patineuse de vitesse canadienne Crystal Phillips organise une équipe pour le tour MS Bike

Par Jolanda Abbes, Traduction de Jean-Michel Lachance - Après la réussite de l’année dernière dans l’organisation d’une équipe pour le tour MS Bike, Crystal Phillips souhaite cette année obtenir encore de meilleurs résultats. Diagnostiqué elle-même de sclérose il y a un an, la patineuse de 21 ans est déterminée à combattre la maladie et à poursuivre ses efforts pour le tour Ms Bike, lequel représente un voyage de deux jours de 180km de Airdrie à Olds allez retour. Cette compétition vise à sensibiliser la population à la scélorse ainsi qu’à amasser autant de fonds que possible pour la recherche contre la maladie.

L’édition de l’année dernière du MS Bike Tour a été d’un grand succès pour l’équipe MS Helia mise au point par Crystal Phillips. C’était la première année qu’elle organisait une équipe, mais son équipe a été en mesure d’amasser 55 000$, ce qui est la plus importante somme qu’une équipe recrue ait amassé jusqu’à présent. De cette performance, l’équipe a remporté le titre de meilleure équipe recrue pour l’année 2006. Ces résultats l’ont stimulé à organiser une équipe à nouveau en 2007 pour l'événement qui prendra place cette année les 9 et 10 juin.

Les deux dernières années n’ont pas été des plus faciles pour Phillips, qui a eu sa première « attaque » en juin 2005, à l’âge de seulement 19 ans, et a été diagnostiquée de la sclérose en février, l’année dernière. Elle souffre de « relapsing remitting MS », ce qui veut dire qu’elle peut subir une attaque, récupérer et être en rémission. Elle a eu trois attaques majeures et après sa deuxième, elle a commencé à prendre des injections pour aider à diminuer la sévérité et le nombre des attaques. « Lors de la première attaque, j’ai perdu toute sensation de mes orteils jusqu’à la poitrine et je voyais double de l’œil gauche. Ça m’a pris environ 4 mois afin de récupérer. Après cela, j’ai pu recommencer l’entraînement, mes études et travailler à nouveau. Ma deuxième attaque s’est produite deux mois plus tard. J’ai perdu toute sensation de la partie gauche de mon corps. Je ne pouvais même pas sentir de ma narine gauche ou goûter de la partie gauche de ma bouche. Ma dernière attaque a été en octobre dernier. J’ai perdu la sensation des mes deux jambes pour environ deux mois. Depuis ma dernière attaque, j’ai effectué plusieurs changements dans mon alimentation et je continue de prendre des injections quotidiennement. »

Depuis Novembre 2006, elle est en rémission : « Je suis très contente de la manière dont j’ai récupéré et d’avoir été en mesure de patiner cette année, considérant ma condition. Lorsque je suis en rémission, je suis en mesure de patiner, étudier et travailler. Je dois toujours faire avec certains symptômes qui surviennent et disparaissent de jour en jour comme la fatigue, des spasmes musculaires et des changements de sensations. Plus je suis fatiguée, plus les symptômes sont prédominants. »

En dépit de plusieurs années fort difficiles, Phillips n’a pas abandonné ces aspirations à continuer sa carrière en patinage de vitesse et elle souhaite que sa maladie affecte sa vie le moins possible. « Après une attaque, c’est très frustrant et difficile de reprendre l’entraînement puisque je dois prendre les choses à leur rythme et je dois être très patiente. Cette année, j’ai eu Kevin Crockett comme entraîneur et je n’aurais pas pu être plus contente de la manière dont nous avons travaillé en équipe et réalisé le plan d’entraînement le plus adapté à ma condition. Lorsque je suis complètement remise de mon attaque, je dois être très attentive aux symptômes de surentraînement, mais je pense toujours être capable d’atteindre le même potentiel que j’avais avant d’être malade. Je regarde l’avenir avec optimisme avec Kevin et je crois pouvoir avoir une année sans attaque si je suis patiente et que j’écoute mon corps. »

Après tous les obstacles qu’elle a dû surmonter, c’est incroyable de constater une telle attitude positive. Elle souhaite obtenir le meilleur possible de sa carrière en patinage de vitesse : « Je crois, encore une fois, pouvoir représenter le Canada dans mon sport. » En plus de cela, elle parvient à voir les aspects positifs de sa situation : « Je suis reconnaissante pour la force mentale acquise grâce à mon combat contre ma maladie, puisque je l’utilise dans chaque sphère de ma vie. Je crois que les choses arrivent pour une raison. J’ai appris beaucoup sur moi-même et cela m’a menée à relever de nombreux défis. »

Une manière de relever ces défis a été d’être impliquée dans l’organisation d’une équipe pour le tour MS Bike l’année passée. Ironiquement, Phillips a pris part à cette competition pour la première fois il y a huit ans avec quelques amis et de la famille : « Depuis ce temps, parce que cela était très agréable et que nous aimions supporter une si belle cause, moi, mes sœurs et quelques amis avons continué à participer au tour sans connaître personne d'affecté par la maladie. Depuis mon diagnostique, le tour MS Bike a une signification beaucoup plus importante pour moi et je suis très contente de tout le support de mes amis et de ma famille qui participent avec moi à cette activité. Avant même de m’en rendre compte, j’avais la deuxième plus grosse équipe au Canada. « Cette équipe consistait de 80 personnes, la plupart des patineurs de vitesse, et ce incluant 5 olympiens, de la famille et des amis. »

Parmi les membres de la première équipe MS Helia, il y avait le médaillé d’argent olympique Denny Morrison : « Crystal m’a parlé du tour MS Bike l’année dernière, et après avoir été témoin de comment la maladie peut affecter la vie d’une personne d’une telle manière, et considérant le succès avec lequel elle réussissait à gérer la situation, j’ai été inspiré de participer. Également, c’est très amusant comme activité ! » En effet, le plaisir procuré par le tour est important aussi comme le montrent sa description du tour 2006 : « L’année passée, nous avons pédalé avec un vent de côté 95% du temps de Airdrie jusqu’à Olds, mais nous avons pu arrêter plusieurs fois pour de la nourriture ou des breuvages. C’était plaisant, puisque nous avons tous pris notre temps et ce fut une agréable randonnée. Le jour 2 commençait avec la fatigue du jour précédent, mais heureusement, le vent de côté est devenu un vent de dos, donc ce fut un retour facile jusqu’à Airdire où nous avons eu droit à un vrai Steak d’Alberta sur le barbecue! »

Cette année, la barre sera encore plus haute pour l’équipe en terme de nombre de participants et levée de fonds. Phillips : « Mon objectif pour cette année est d’avoir 100 membres, d'amasser 65 000 $, et de continuer la sensibilisation avec de nouveaux événements. Mon équipe consistera de patineurs de niveau national et provincial, des athlètes de luge, ski acrobatique, ski alpin, joueurs de hockey, athlètes de bobsleigh et bien sûr tous mes amis, ma famille, collègues de travail et possiblement mon médecin. » Également, les participants visent plus haut cette année. Morrison a amassé un peu plus de 1000$ l’an passé, mais prévoit amasser au moins 1250$ cette année : « J’essaie tout simplement d’aider une bonne cause de cette manière. »

Donc, en plus des défis auxquels Crystal Phillips a été confrontée dans sa vie et dans son sport, le patinage de vitesse, elle s’est trouvé un défi très inspirant dans l’organisation du Tour Ms Bike, lequel est devenu très important pour elle. Beaucoup de temps et d’énergie sont nécessaires pour mettre sur pied une équipe. « Je suis très fière de mes réussites personelles et de celles de mon équipe jusqu’à maintenant. Je veux continuer à briser de nouveaux records et objectifs à chaque année. »

Pour plus d’informations sur l’équipe MS Helia, visitez www.mshelia.ca.

Pour aider Denny Morrison à atteindre l’objectif de 1250$, visitez: https://msors.mssociety.ca/Bike2007/Sponsor.aspx?&PID=936144&L=2.

Article original : http://www.speed-skating.net/fr/article-254.html