Le Canada gagne la médaille d’or en poursuite féminine aux championnats du monde des distances individuelles

Le Canada a gagné la médaille d’or en poursuite féminine, samedi, tandis que Denny Morrison, de Fort St. John, en C.-B., a ajouté une médaille d’argent au 1000 m masculin aux championnats du monde des distances individuelles de patinage de vitesse sur longue piste.

Dans la poursuite féminine de 2400 mètres, les Canadiennes, avec Kristina Groves, d’Ottawa, Christine Nesbitt, de London, en Ontario, et Shannon Rempel, de Winnipeg, ont remporté la médaille d’or en 2:58,15. Les Pays-Bas, avec la championne du monde Ireen Wust dans la formation, ont terminé deuxièmes en 2:59,18 et l’Allemagne, avec la multiple championne olympique Claudia Pechstein comme fer de lance, a pris le troisième rang en 2:59,38.

«En fait, nous nous sommes surprises nous-mêmes en gagnant, a dit Groves, troisième jeudi au 1500 m. Nous savions que nous avions une chance, mais ne nous étions fixé aucun objectif. Mais nous avons beaucoup de profondeur dans notre équipe. Nous pouvons aligner plusieurs combinaisons et être toujours dangereuses. Aujourd’hui nous avons été moins conservatrices dans le premier tour et cela nous a donné un coussin au début. Notre plan a fonctionné à merveille.»

Le détenteur du record du monde Shani Davis, des États-Unis, a remporté la médaille d’or du 1000 m masculin en 1:07,28, tout juste devant Morrison, deuxième en 1:07,30. Lee Kyou-Hyuk, de Corée du Sud, a terminé troisième en 1:07,51. Morrison a gagné la médaille d’or dans cette épreuve la fin de semaine dernière lors de la dernière Coupe du monde avec un record canadien de 1:07,24.

«Je ne peux dire que je suis déçu, mais je visais définitivement un autre record personnel en fin de semaine, a dit Morrison, âgé de 21 ans. J’ai fait quelques erreurs dans les lignes droites et j’ai été deux dixièmes plus lent lors de mon départ (200 premiers mètres) par rapport à la fin de semaine dernière. Mais j’ai suivi avec mon meilleur dernier tour à vie.»

Morrison a patiné dans la septième des 12 paires et a patiemment attendu son résultat final.

«Je pensais que le temps était pas mal bon, mais je n’étais pas certain qu’il résisterait, a-t-il ajouté. Je savais que Shani serait fort chez-lui et il a véritablement soulevé la place. Pour moi, c’est très bon d’avoir patiné trois 1000 m de suite dans les bas 1:07. Cela fait du bien de voir mon potentiel ressortir.»

Brock Miron, de Calgary, a terminé 12e et François-Olivier Roberge, de St-Nicholas, au Québec, 15e.

Au 10 000 m masculin, Sven Kramer, des Pays-Bas a fracassé son record du monde établi le mois dernier par plus de huit secondes en 12:41,69 pour remporter la médaille d’or. Arne Dankers, de Calgary, a obtenu sa deuxième quatrième position cette semaine en 13:11,25.

Au 500 m féminin, l’Allemande Jenny Wolf a établi deux records du monde détenus tous deux par la Canadienne Catriona Le May Doan. Elle a battu le record de Le May Doan pour les deux courses de 500 m avec un temps combiné de 74,42 secondes, 0,3 plus vite que le temps de Le May Doan en mars 2001. Son temps de 37,04 dans la deuxième course a battu l’ancienne marque de 37,22 établie en décembre 2001 par Le May Doan.

Shannon Rempel, de Winnipeg, a terminé 13e, Kim Weger, de Régina, 18e et Krisy Myers, de Lloydminster, en Saskatchewan, 22e.

La compétition se terminera dimanche.