Le Canada gagne trois médailles à une Coupe du monde de patinage de vitesse sur courte piste

Charles Hamelin, de Ste-Julie, au Québec, et François-Louis Tremblay, de Montréal, ont réussi un doublé dans la finale du 500 m masculin, et Olivier Jean, de Lachenaie, au Québec, a ajouté une médaille de bronze au 1500 m masculin à une Coupe du monde de patinage de vitesse sur courte piste.

Les finalistes au 500 m masculin ont frôlé le record du monde quand Hamelin a remporté la médaille d’or en 41,360 secondes et que Tremblay a terminé deuxième en 41,439. Seung-Hoon Lee, de Corée du Sud, a terminé troisième en 41,442. Jean-François Monette, de Pointe-aux-Trembles, au Québec, était aussi dans la finale et s’est classé quatrième en 41,683.

«Je savais que ce serait une course rapide et c’est ma force, a dit Hamelin. Ma vitesse de pointe est très rapide et je sais que je peux la soutenir jusqu’à a fin. Cela impose un rythme rapide et c’est ce que j’aime.»

Tremblay n’était pas surpris de voir trois Canadiens dans la finale.

«Nous savons toujours qu’il y a de fortes chances que Charles et moi soyons dans la finale du 500 m, a dit Tremblay. J’ai décidé de demeurer derrière Charles au début et de voir ce que je pourrais faire. C’était une approche différente pour moi et je suis assez satisfait du résultat final. C’est un bon test avant les championnats du monde (en mars).»

Au 1500 m masculin, Ho-Suk Lee a conduit la Corée du Sud à un double en 2:16,118. Kyung-Taek Sung a terminé deuxième en 2:16,448 et Jean troisième en 2:16,497. Marc-André Monette, de Pointe-aux-Trembles, a été disqualifié.

«Les Coréens ont essayé de contrôler la course dès le départ et je me suis battu fort pour briser leur domination, a dit Jean. Je crois que j’ai fait un bon travail pour les empêcher de réussir un balayage des médailles et cela a produit une course excitante avec beaucoup de dépassements. J’aurais simplement souhaité pouvoir terminer plus haut. Les jambes étaient là aujourd’hui.»

Chez les femmes, Jessica Gregg, d’Edmonton, a terminé quatrième au 500m féminin en 45,994. Meng Wang a conduit la Chine à un doublé en 44,158.

Marianne St-Gelais, de St-Félicien, au Québec, à ses débuts en Coupe du monde, a remporté la finale B pour obtenir le cinquième rang du classement général tandis qu’Anne Maltais, de Québec, a terminé troisième de cette course pour décrocher la septième place du classement général.

Au 1500 m féminin, Kalyna Roberge, de St-Étienne-de-Lauzon, au Québec, a terminé quatrième en 2:23,006. Eun-Ju Junk a conduit la Corée du Sud à un balayage des médailles en 2:22,298.

Dans la finale B, Ivanie Blondin, d’Ottawa, a terminé quatrième pour se classer 10e du classement général tandis que Nita Avrith, de Montréal, a été disqualifiée pour se classer 12e.

Le Canada s’est qualifié pour les finales masculine et féminine des relais.
Chez les hommes, le Canada a gagné sa demi-finale avec Hamelin, Jean, Tremblay et Jean-François Monette. Les femmes ont terminé deuxièmes de leur demi-finale avec Gregg, Maltais, Roberge et St-Gelais.

La compétition se terminera dimanche.