Le Canada quatrième en poursuite masculine dans une Coupe du monde de patinage de vitesse

BASELGA DI PINE, Italie – Le Canada a terminé quatrième, dimanche, dans la poursuite masculine de 3200 mètres lors de la dernière journée de la septième étape du circuit de la Coupe du monde de patinage de vitesse sur longue piste. La première Coupe du monde de la saison à l’extérieur a de nouveau été perturbée par l’état de la glace qui se détériorait.

Dans la poursuite masculine, la Norvège a remporté la médaille d’or en 3:53,10 minutes. Les Pays-Bas ont terminé deuxième en 3:53,38 et la Russie troisième en 3:53,47. Les Canadiens ont été au plus fort de la lutte pour une médaille en 3:53,66 avec Steven Elm, de Red Deer, en Alberta, et Justin Warsylewicz et Lucas Makowsky, tous deux de Regina.

«Nous aurions pu gagner la course, a dit l’entraîneur de l’équipe nationale canadienne, Marcel Lacroix. Nous avons commis une erreur avec trois tours à faire et avons perdu beaucoup de temps. Nos poursuites sont habituellement meilleures, donc ce fut une bonne expérience d’apprentissage pour nous.»

Le titre du classement général de la Coupe du monde pour la poursuite masculine se décidera lors de la dernière course dans trois semaines. Le Canada et la Norvège sont à égalité en tête avec 240 points chacun après trois des quatre courses.

Dans la poursuite féminine de 2400 mètres, la Russie a gagné la médaille d’or en 3:11,62. Le Japon a terminé deuxième en 3:11,91 et la Pologne troisième en 3:15,97. Le Canada, avec Kristina Groves, d’Ottawa, Christine Nesbitt, de London, en Ontario, et Brittany Schussler, de Winnipeg, s’est classé septième. Samedi, Groves et Nesbitt ont terminé première et troisième dans le 1,500 m.

Dimanche devait d’abord être une journée de congé pour les femmes canadiennes. Avec le nouvel horaire de la poursuite, elles n’ont pas tout donné dans la course à cause des championnats du monde toutes distances qui auront lieu la fin de semaine prochaine à Berlin. Nous ne voulions pas trop modifier notre plan dans notre préparation pour les championnats du monde, a dit Lacroix. Nous avons patiné pour obtenir nos points de qualification pour les championnats du monde individuels (en mars).»

Au 1500 m masculin, Elm et Jay Morrison, de Fort St. John, en C.-B., se sont classés respectivement huitième et neuvième et François-Olivier Roberge, de St-Nicolas, au Québec, 16e. Au 3000 m féminin, Nicole Garrido, d’Edmonton, a terminé 16e.

Un essai a été fait pour présenter le 5000 m masculin qui avait été remis, samedi, mais le tout a été arrêté après quatre paires.