Le Canadien François-Louis Tremblay gagne l’or à la Coupe du monde de patinage de vitesse courte piste

HARBIN, Chine– Le Montréalais François-Louis Tremblay a démontré l’efficacité de sa nouvelle stratégie défensive, dimanche, en concluant la première étape du circuit de la Coupe du monde de patinage de vitesse courte piste avec une médaille d’or au 500 m hommes.

La victoire de Tremblay vient couronner une performance canadienne de quatre médailles dimanche et de six médailles au total de la fin de semaine.

Dans ce qui fut une course chaudement disputée, Tremblay a mérité l’or en 41,492 s, suivi du Coréen Si-Bak Sun en 41,566 s et de la recrue canadienne Alex Boisvert-Lacroix, de Sherbrooke, Québec, en 41,743 s. Il s’agit de la première médaille en Coupe du monde de Boisvert-Lacroix.

À l’entraînement, Tremblay et les autres Canadiens ont travaillé une stratégie permettant de conserver leur avance durant les courses.

« Ma force est ma vitesse, mais j’ai exécuté un nouveau tracé que je travaille depuis un certain moment pour m’assurer que les autres ne puissent pas me dépasser,», a dit Tremblay, médaillé de bronze samedi au 1000 m. « C’est une stratégie que notre équipe a beaucoup travaillée et c’est gratifiant de voir de nouvelles techniques fonctionner en compétition. Cela montre que nous nous améliorons. »

Boisvert-Lacroix était très excité d’accéder au podium lors de sa première compétition internationale.

« Je suis extrêmement content et excité », a mentionné l’athlète de 20 ans, une vraie tour sur glace du haut de ses 6’4’’. « Je n’avais pas prévu ce résultat. Mon objectif était d’acquérir de l’expérience. Ce résultat me donne beaucoup de confiance. Il montre que je suis du même niveau que les meilleurs au monde. »

Charles Hamelin, de Sainte-Julie au Québec, troisième la veille au 1500 m, a été éliminé en demi-finale, méritant la sixième place.

Au 5000 m relais masculin, la Corée (6 m 55,504 s) a gagné l’or aux dépens du Canada (6 m 55,834 s). L’Italie a terminé troisième (7 m 02,843 s). Les patineurs canadiens étaient Tremblay, Robillard, Hamelin et Marc-André Monette de Pointe-aux-Trembles, Québec.

« Nous savions que les Coréens seraient nos principaux adversaires et nous nous sommes préparés pour que je sois en bonne position lors des deux derniers tours », a dit Tremblay. « Mais je n’ai pas pu les devancer. La Corée est très constante dans cette épreuve, alors nous faisons face à un gros défi pour les rattraper. »

Les Coréens ont dominé le 1500 m hommes avec en tête le champion du monde Hyun-Soo Ahn. Les Canadiens Steve Robillard, Mathieu Giroux, tous les deux de Montréal, et Marc-André Monette, de Pointe-aux-Trembles, Québec, ont été éliminés lors des demi-finales, se classant respectivement 19e, 20e et 21e.

Au 3000 m relais féminin, La Chine a gagné l’or en 4 m 13,357 s, la Corée a mérité l’argent en 4 m 13,374 s et le Canada le bronze en 4 m 17,040 s. Les patineuses canadiennes étaient Kalyna Roberge de Saint-Étienne-de-Lauzon, Québec, Tania Vicent de Verchères, Québec, Anne Maltais de Québec et Jessica Gregg d’Edmonton.

« Notre relais fonctionne très bien », a mentionné Roberge. « Je pense que nous avons acquis beaucoup de confiance, et nous savons que nous pouvons finir plus près des premières. Nous étions dans la course jusque dans les derniers tours, juste avant que les Coréennes et les Chinoises créent un écart. »

Au 500 m féminin, les Chinoises Meng Wang (44,322 s) et Tian Yu Fu (44,340 s) ont remporté l’or et l’argent, suivies par la Coréenne Seung-Hi Park en troisième place (44,398 s). Roberge a réalisé sa deuxième quatrième place de la fin de semaine grâce à un temps de 44,469 s.

« Ç’a été une course moyenne pour moi », a expliqué Roberge. « J’ai été désavantagée en commençant quatrième à la ligne de départ. Je n’ai jamais trouvé d’opportunité pour passer, la course étant trop rapide. Mais le fait de réaliser deux finales cette fin de semaine est quand même une bonne façon de débuter la saison. »

Gregg a remporté la finale B pour terminer cinquième, tandis que Maltais a été éliminée dans les quarts de finale, terminant 13e.

Les Coréennes Sun-Yu Jin et Shin-Young Yang ont mérité l’or et l’argent au 1500 m. Les trois Canadiennes ont été éliminées en demi-finales. Vicent a terminé 14e, tandis que les Montréalaises Andrea Do-Duc et Amanda Overland ont terminé 17e et 20e.

La deuxième étape de la Coupe du monde aura lieu la fin de semaine prochaine à Kobe, au Japon.