Les athlètes ambassadeurs de Right To Play annoncent le “Défi Rwanda”

Les héroïnes sportives et athlètes ambassadrices canadiennes de Right To Play Hayley Wickenheiser (double médaillée d’or olympique en hockey) et Kristina Groves (double médaillée d’argent olympique en 2006 en patinage de vitesse) ont lancé aujourd’hui une campagne nationale de financement, avant qu’elles-mêmes partent au Rwanda avec Right To Play la première semaine de mai.

Arne Dankers (médaillé d’argent en patinage de vitesse aux Jeux olympiques 2006) et Jennifer Heil (médaillée d’or en bosses aux Jeux olympiques 2006) sont deux autres athlètes ambassadeurs de Right To Play qui se joindront à Wickenheiser et Groves pour le périple au Rwanda. Ensemble, les quatre athlètes parcourerons près de 100 000 kilomètres pour le voyage aller-retour. Ils lancent donc un défi aux personnes et entreprises canadiennes d’amasser 1$ pour chaque kilomètre de leur voyage, afin de venir en aide aux enfants des programmes Right To Play au Rwanda et dans 21 autre pays en Afrique, en Asie et au Moyen-Orient.

« Au Rwanda, les programmes holistiques de développement des enfants de Right To Play sont utilisés afin d’aider les enfants, particulièrement ceux qui sont vulnérables, à avoir une meilleure vie », a expliqué Wickenheiser. « En tant qu’athlètes, entreprendre ce voyage et ce défi est un moyen de montrer aux enfants du Rwanda que nous nous intéressons à eux et que les Canadiens d’un océan à l’autre le font également. »

« Je me sens privilégiée de faire partie d’un organisme qui offre d’aussi bonnes occasions de croissance et qui enseigne d’importantes aptitudes aux enfants qui en ont le plus besoin », de dire Groves. « Le sport est universel dans son habileté à capturer le cœur et l’imagination de tous les enfants. C’était le cas pour moi, et j’imagine que ce sera la même chose pour les enfants rwandais qui participent aux programmes de Right To Play. »

ARC Financial Corp. de Calgary est devenue la première compagnie à relever le défi lancé par les athlètes en faisant un don généreux de 10 000$ au fonds pour le Défi Rwanda. ARC Financial Corp. est la plus grande société de capital d’investissement canadienne qui met l’accent sur l’énergie junior.

« Nous avons tous la responsabilité d’aider ceux qui sont dans le besoin, que ce soit dans notre propre communauté ou ailleurs dans le monde, et nous savons que nous faisons une différence en soutenant Right To Play », a annoncé Malcolm Adams, vice-président d’ARC Financial Corp. « ARC est fière de relever le défi lancé par ces quatre athlètes exceptionnels, et nous encourageons d’autres entreprises à Calgary et d’un bout à l’autre du pays à faire de même. »

Calgary Rotary South contribue également 5 000$ au défi, en soutien à un bénévole canadien qui travaille au Rwanda pour Right To Play.

À partir d’aujourd’hui, les individus et les entreprises peuvent donner en ligne par le biais d’une page de financement « Défi Rwanda Right To Play » qui se trouve au www.righttoplay.com/rwandachallenge. La campagne durera 100 jours, se terminant à la fin du mois de juillet. Les dons au Défi Rwanda peuvent également être effectués en envoyant un chèque adressé à Right To Play avec comme sujet « Rwanda Challenge », à : Right To Play, 468 Queen St. E., LL1, Toronto, ON, M5A 1T7.

Right To Play est un organisme humanitaire dirigé par les athlètes et basé au Canada qui utilise le sport et le jeu en tant qu’outil de développement pour les enfants qui se trouvent dans les parties les plus désavantagées du monde. Les voyages sur place des athlètes ambassadeurs, comme celui-ci, permettent aux athlètes de goûter eux-mêmes au travail de Right To Play. Ces voyages sont également une source d’inspiration importante pour les enfants qui participent aux programmes de Right To Play.

« Le sport et le jeu, qui ont été une partie si importante de ma vie, donnent de l’espoir, du bonheur et des rêves à un grand nombre d’enfants, que ce soit au Canada ou dans des parties du monde moins riches », a expliqué l’athlète ambassadrice Jennifer Heil. « J’ai hâte de jouer avec les enfants au Rwanda et de voir moi-même l’impact positif que Right To Play a sur leurs vies. »