Les Canadiens défilent sur le podium aux championnats du monde de patinage de vitesse sur courte piste

Charles Hamelin, de Ste-Julie, au Québec, a remporté la médaille d’or du 3000 m masculin et a ensuite aidé le Canada à gagner le relais masculin de 5000 mètres, dimanche, lors de la dernière journée des championnats du monde de patinage de vitesse sur courte piste.

Les Canadiens ont connu leur meilleure journée d’une longue saison qui a débuté le 1er septembre dernier, avec six médailles et deux patineurs parmi les trois premiers au classement général.

Au relais masculin, les Canadiens se sont vengés des Coréens du Sud qui les avaient battus aux Jeux olympiques en février en remportant la victoire en 6:49,282. Les Coréens ont franchi la ligne d’arrivée les premiers, mais ont été disqualifiés pour changement de ligne illégal. Les patineurs canadiens étaient Hamelin, François-Louis Tremblay et Jonathan Guilmette, tous deux de Montréal, et Mathieu Turcotte, de Sherbrooke, au Québec.

«Nous avons essayé une nouvelle stratégie et cela a fonctionné comme un charme, a dit Tremblay. La stratégie visait à ce que je sois bien reposé pour le dernier changement. Lors du dernier tour, les Coréens ont été surpris par ma vitesse et ils ont paniqué et ont changé de ligne à plusieurs reprises. Il n’y avait pas de doute dans mon esprit que s’ils n’avaient pas changer de ligne nous aurions franchi la ligne d’arrivée les premiers.»

La Chine a terminé deuxième en 6:50,332 et les États-Unis troisièmes en 6:51,703.

Les Canadiens ont entrepris le relais avec un très bon esprit après qu’Hamelin et Tremblay aient réussi un doublé au 3000 m masculin en respectivement 5:28,105 et 5:29,188. Hamelin a aussi décroché la médaille de bronze du 1000 m pour une troisième médaille au cours de la journée.

Au relais féminin de 3000 m, la Chine a remporté le titre en 4:17,194, devançant les Canadiennes, deuxièmes en 4:17,335 avec Alanna Kraus, d’Abbotsford, en C.-B., Kalyna Roberge, de St-Étienne-de-Lauzon, au Québec, et Amanda Overland, de Kitchener, en Ontario. L’Italie a terminé troisième et la Corée du Sud quatrième.

Roberge a ajouté une médaille de bronze au 1000 m féminin et a aussi terminé quatrième du 3000 m. Elle avait obtenu la médaille de bronze au 500 m, samedi.

Au classement général masculin, Hyun-Soo Ahn, de Corée du Sud, a remporté le titre pour une quatrième année de suite avec 68 points. Son compatriote Ho-Suk Lee a terminé deuxième avec 60, Tremblay, vainqueur du 500 m, samedi, troisième avec 55 et Hamelin quatrième avec 47.

Au classement général féminin, Sun-Yu Kin, âgée de 17 ans, de Corée du Sud, s’est classée première avec 102 points, Meng Wang, de Chine, deuxième avec 91 et Roberge troisième avec 34.

Roberge, recrue dans l’équipe nationale à 19 ans, a été choisie l’athlète féminine junior de l’année au banque du sport canadien, vendredi.

La saison 2005-2006 avait débuté le 1er septembre avec la sélection de l’équipe olympique, suivie des quatre étapes du circuit de la Coupe du monde en octobre et novembre, des Jeux olympiques en février, où les patineurs sur courte piste ont remporté quatre médailles, et des championnats du monde par équipe et des championnats du monde individuels au cours des deux dernières fin de semaine.

«En fait, nous avons commencé l’entraînement pour la sélection le 1er mai, donc nous avons été sur la glace 11 mois de suite, a dit Tremblay. Je pense que je vais passer le prochain moi dans mon lit. Mais c’est un grand soulagement de ne plus avoir de pression. Et avec la journée que nous avons eue aujourd’hui, nous allons vraiment apprécier notre congé. Nous avons tout donné jusqu’a la fin.»