Les équipes de Coupe du monde courte piste sont complétées à la Sélection pour l’équipe nationale 1

Kalyna Roberge (Ste-Étienne-de-Lauzon, QC) et Charles Hamelin (Ste-Julie, QC) ont remporté les courses de 1000m et se sont emparé des premiers rangs au cumulatif de la Sélection pour l’équipe nationale courte piste. Patinage de vitesse Canada a maintenant annoncé la composition des équipes qui prendront part aux premières Coupes du monde de la saison.

Roberge a une fois de plus remporté toutes les épreuves cette fin de semaine, devenant la toute première canadienne à remporter les 9 épreuves de trois Sélections pour l’équipe nationale de suite (SEN 1 à Calgary l’automne dernier, Championnat canadien à Sudbury l’hiver dernier et cette fin de semaine à Calgary). « Martin [Gagné, son entraîneur] m’a dit avant la course que je pouvais devenir la première à remporter 9 épreuves de suite à des sélections, alors ça m’a vraiment poussée à patiner plus vite en finale, » a expliqué Roberge. « Je me sentais très fatiguée après la demi-finale, mais ça m’a donné le petit peu d’énergie dont j’avais besoin. »

Encore mieux, elle a brisé le record canadien pendant sa vague de demi-finale, avec un temps de 1 :29.870, plus rapide même que le record du monde (1 :30.037). Tout comme pour le record réalisé par Hamelin hier sur 500m, son record ne pourra compter que comme canadien, puisque la compétition n’est pas sanctionnée par l’ISU, donc le temps ne peut être reconnu en tant que record du monde officiel. L’ancien record canadien de 1 :30.823 était celui d’Amanda Overland (Montréal, QC). « Je pensais à battre le record pendant la nuit », a continué Roberge. « Je savais que je pouvais le faire si les autres filles patinaient avec moi, alors pendant la course, je comptais mes temps au tour pour voir ce qu’il me fallait faire pour le réussir. »

Overland a terminé 2e aujourd’hui, ce qui lui donne le quatrième rang au cumulatif et lui assure une place avec l’équipe des Coupes du monde. Tania Vicent (Verchères, QC) a terminé troisième, un excellent résultat pour la patineuse qui n’avait aucune attente avant la compétition, puisque c’était sa première en plus d’un an. Ce troisième résultat parmi les quatre premières patineuses lui assure également une place pour les Coupes du monde.

Du côté masculin, la finale a été chaudement disputée entre Hamelin, Marc-André Monette (Pointe-aux-Trembles, QC), Rémi Beaulieu et Michael Gilday (Yellowknife, NT). Hamelin était premier au cumulatif avant la course, alors il était assuré de pouvoir participer aux Coupes du monde, mais pour les trois autres patineurs, une victoire était nécessaire. La course a été serrée jusqu’à la fin, Monette essayant de dépasser Hamelin tout juste avant la ligne d’arrivée, mais il était 0.01 seconde trop tard et a dû se contenter du 2e rang. Monette termine ainsi 5e au classement général, ce qui lui permettra tout de même de prendre part aux Coupes du monde de l’automne.

« C’est toujours mieux quand tu gagnes une course, c’est une belle façon de terminer la fin de semaine, » s’est exclamé Hamelin. « Je suis très fier de mes résultats, j’ai terminé 2e sur 1500m et 500m, et premier aujourd’hui. Je ne pensais pas aux autres qui devaient absolument gagner la finale, je me suis simplement concentré sur ma course parce que je voulais la victoire. »

À la fin de la compétition, Jeffrey Scholten (Fredericton, NB) a annoncé qu’il prenait sa retraite de la compétition. La foule était derrière lui pour la dernière course de sa longue carrière de patineur, qu’il a remportée. « J’étais stressé avant la course, sachant que c’était ma dernière, mais l’énergie et les encouragements de la foule m’ont donné ce dont j’avais besoin pour avoir une bonne dernière course. J’ai toujours eu du succès à Calgary, alors je voulais finir ma carrière ici, » expliquait un Scholten émotif peu après sa course d’adieu.

Après les courses, Patinage de vitesse Canada a officiellement annoncé la composition des équipes qui prendront part aux quatre premières Coupes du monde de la saison. Du côté masculin, ce sont Mathieu Giroux (Montréal, QC), Alex Boisvert-Lacroix (Sherbrooke, QC), Charles Hamelin, Steve Robillard (Montréal, QC), François-Louis Tremblay (Montréal, QC) et Marc-André Monette qui formeront l’équipe. Tremblay n’a pas pu patiner cette fin de semaine à cause d’une blessure, mais il a reçu un laisser-passer pour les Coupes du monde.

L’équipe feminine pour les deux premières Coupes du monde (Harbin, 19-21 oct. et Kobé, 26-28 oct.) est formée de Kalyna Roberge, Anne Maltais (Québec, QC), Tania Vicent, Amanda Overland, Andréa Do-Duc (Montréal, QC) et Jessica Gregg (Edmonton, AB). Gregg sera remplacée par Valérie Lambert (Sherbrooke, QC) pour les 3e et 4e Coupes du monde (Heerenveen, 23-25 novembre et Torino, 30 nov. au 2 décembre).