Médailles d’or, d’argent et de bronze pour le Canada à une Coupe du monde de patinage de vitesse sur courte piste

Charles Hamelin, de Sainte-Julie, au Québec, et le Montréalais Steve Robillard ont frôlé des records du monde quand ils ont réussi un doublé au 500 m masculin, vendredi, tandis que la Montréalaise Anouk-Leblanc Boucher a ajouté une médaille de bronze au 500 m féminin à la dernière Coupe du monde de patinage de vitesse sur courte piste.

Le Canada avait aussi remporté trois médailles jeudi lors de la première journée de la compétition.

Mathieu Turcotte, de Sherbrooke, au Québec, qui n’a pas patiné vendredi, a malgré tout remporté le titre de la Coupe du monde du 500 m pour la saison en terminant au premier rang à égalité avec 197 points avec l’Américain Apolo Anton Ohno, mais Turcotte obtient le titre à cause de ses trois victoires. Ohno, qui avait besoin de la médaille d’or, vendredi, pour obtenir le titre de la saison, a été éliminé en deuxième ronde.

Au 500 m masculin, Hamelin a pris la tête dès le départ et a remporté la médaille d’or en 41,640 secondes pour obtenir sa troisième victoire individuelle à sa première saison dans le circuit de la Coupe du monde. Robillard a terminé deuxième en 41,710, tandis que Satoru Terao, du Japon, a pris le troisième rang en 41,814. C’est la deuxième Coupe du monde de suite que le Canada réussit un doublé au 500 m.

«Nous ne pensions pas à l’entraînement cette semaine que nous patinerions sous les 42 secondes, a dit Hamelin, qui détient le temps le plus rapide au monde avec 41,035 et qui a été établi dans une compétition non-sanctionnée en novembre. Il termine troisième pour la saison au classement de la Coupe du monde du 500 m. Mais nous pouvions sentir que la glace était bien meilleure aujourd’hui. Le 500 m est ma seule course individuelle cette fin de semaine et je voulais partir d’ici sur une bonne note.»

Robillard, âgé de 20 ans, a dépassé Terao dans le dernier tour pour remporter sa deuxième médaille d’argent en deux jours.

«Je ne participerai pas à des épreuves individuelles aux championnats du monde (en mars), donc je voulais finir fort dans la Coupe du monde, a dit Robillard. Présentement je me sens dans une forme de mi-saison et j’espère que ces performances m’aideront à être choisi pour le relais aux championnats du monde.»

Éric Bédard, de Sainte-Thècle, au Québec, a été éliminé en demi-finale et a terminé sixième.

Au 500 m féminin, Meng Wang, de Chine, a été la gagnante en 44,585. Evgenia Radanova, de Bulgarie, a terminé deuxième en 44,646 et Leblanc-Boucher troisième en 44,721 pour obtenir sa première médaille en carrière en Coupe du monde.

Alanna Kraus, d’Abbotsford, en C.-B., a été éliminée en demi-finale pour terminer sixième et Chantale Sévigny, de Sherbrooke, au Québec, a été éliminée en quarts de finale et a terminé 13e.

Le Canada s’est qualifié pour les finales des deux relais masculin et féminin. Au relais masculin de 5000 m, le Canada a remporté sa demi-finale avec Turcotte, Hamelin, Robillard et François-Louis Tremblay, de Boucherville, au Québec.

Les femmes ont terminé deuxièmes de leur demi-finale du relais de 3000 m avec Leblanc-Boucher, Kraus, Sévigny et Amanda Overland, de Cambridge, en Ontario.

La compétition se terminera samedi.