Michael Gilday de Yellowknife avance dans deux épreuves de Coupe du monde de patinage de vitesse sur courte piste

Michael Gilday, Photo: Arno Hoogveld
KOBE, Japon – Le patineur de vitesse canadien Michael Gilday vole littéralement ces jours-ci.

L’athlète de Yellowknife, qui s’est rendu à Kobe pour remplacer un blessé plus tôt dans la semaine, s’est qualifié pour les quarts de finale aux épreuves masculines sur 1000 et 1500 mètres vendredi en ouverture du deuxième arrêt du circuit des Coupes du monde de patinage de vitesse sur courte piste.

Gilday est arrivé au Japon mardi pour prendre la relève du Montréalais Mathieu Giroux, qui s’est blessé à une cheville à la première compétition de la saison la semaine dernière, à Harbin, en Chine. Octobre est sur le point de devenir un mois inoubliable pour Gilday, qui avait brisé le record du monde sur 1000 m lors d’une compétition à Calgary, il y a deux semaines.

« Après être arrivé si tard, je ne savais vraiment pas à quoi m’attendre », a mentionné Gilday, 20 ans, qui a pris part à deux Coupes du monde la saison dernière. « J’ai eu droit à seulement un entraînement et je n’ai pas vraiment eu la chance d’obtenir plus de glace. Mais ça s’est très bien passé. Je me sentais de plus en plus confortable à chaque fois que j’étais sur la glace. »

L’entraîneur canadien Martin Gagné a été impressionné par les performances de Gilday. « C’est difficile à croire puisqu’il est arrivé ici il y a quelques jours seulement. »

Tous les Canadiens sont directement passés dans les quarts de finale lors des qualifications de vendredi. Au 1500 m, Gilday, Marc-André Monette, de Pointe-aux-Trembles, ainsi que Steve Robillard, de Montréal, ont atteint les quarts. Sur 500 m, Robillard, Alex Boisvert-Lacroix, de Sherbrooke, et François-Louis Tremblay, de Montréal, ont fait de même.

Deux épreuves seront disputées sur 1000 m cette fin de semaine. Dans la première, Tremblay, Boisvert-Lacroix et Charles Hamelin, de Sainte-Julie, se sont qualifiés, tandis que Gilday, Monette et Hamelin participeront aux quarts dans la deuxième.

Gilday a également aidé le Canada à atteindre les demi-finales au relais 5000 m chez les hommes, tout comme Tremblay, Hamelin et Robillard.

Dans le premier 1000 m chez les femmes, Jessica Gregg, d’Edmonton, Anne Maltais, de

Jessica Gregg, Photo: Arno Hoogveld
Québec, et Kalyna Roberge, de Saint-Étienne-de-Lauzon, sont passées en quart de finale. Dans le second 1000 m, la Montréalaise Amanda Overland les a imitées, tandis que Tania Vicent et Andréa Do-Duc, aussi de Montréal toutes les deux, devront passer par le repêchage.

Sur 500 m, Roberge et Gregg se sont qualifiées, alors que Maltais participera au repêchage. Au 1500 m, Overland a avancé, mais pas Vicent et Do-Duc qui se sont retrouvées au repêchage.

Au relais 3000 m chez les femmes, Gregg, Maltais, Overland et Roberge ont remporté leur vague pour ainsi atteindre les demi-finales.

L’équipe canadienne se bat par ailleurs contre le virus de la grippe dans son périple asiatique et tous les membres de l’équipe ont été touchés à un moment ou à un autre.

« Nous nous y attendons presque dans la plupart de nos voyages, a affirmé Gagné. Mais je n’ai jamais vu une situation aussi étendue. Heureusement, le pire est maintenant passé. »