Tous les Canadiens ont franchi les rondes de qualification à une Coupe du monde de patinage de vitesse sur courte piste

Les Canadiens ont franchi les rondes de qualification dans les trois distances individuelles, vendredi, lors de la première journée de la dernière étape du circuit de la Coupe du monde de patinage de vitesse sur courte piste.

Chez les hommes, François-Louis Tremblay, de Montréal, Charles Hamelin, de Ste-Julie, au Québec, et Jean-François Monette, de Pointe-aux-Trembles, au Québec, se sont qualifiés pour les quarts de finale dans les premiers 500 m et 1000 m masculins.

Marc-André Monette, de Pointe-aux Trembles, et Olivier Jean, de Lachenaie, au Québec, se sont qualifiés dans les deuxièmes 500 m et 1500 m masculins.

Le Canada a aussi gagné sa première ronde du relais de 5000 mètres avec les frères Monette et Hamelin et Jean.

«Les gars ont été forts tout au long de la journée, a dit l’entraîneur de l’équipe nationale canadienne, Martin Gagné. C’est probablement la plus longue journée de compétition que nous avons eue jusqu’à maintenant cette année. Quand les compétitions ont lieu en Europe, il y a toujours plus de participants, ce qui signifie qu’il y a plus de rondes de qualification à franchir. Mais nous avons été chanceux avec l’horaire parce que toutes nos courses de repêchage sont dans les épreuves de dimanche, donc nous n’aurons pas à nous lever tôt demain (samedi).»

Les Canadiens en compétition cette fin de semaine sont les mêmes qui participeront aux championnats du monde le mois prochain.

Chez les femmes, Marianne St-Gelais, âgée de 17 ans, de St-Félicien, au Québec, Anne Maltais, de Québec, et Jessica Gregg, d’Edmonton, se sont qualifiées pour les quarts de finale dans le premier 500 m féminin. Dans le deuxième 500 m, Kalyna Roberge, de St-Étienne-de-Lauzon, au Québec, participera aux quarts de finale tandis que Gregg et Nita Avrith, de Montréal, devront passer par un repêchage.

Au 1000 m féminin, Ivanie Blondin, âgée de 16 ans, d’Ottawa, et St-Gelais, se sont qualifiées directement pour les quarts de finale tandis que Maltais passera par un repêchage. Enfin au 1500 m, Blondin, Avrith et Roberge ont toutes emprunté la route directe pour les quarts de finale.

«Il s’agit de sa première Coupe du monde pour Marianne et elle a été impressionnante, a dit Gagné. Elle avait de très fortes adversaires dans sa course. Elle a un très brillant avenir. Et Ivanie a aussi très bien fait. C’est vraiment plaisant de voir ces deux jeunes talents.»

Deux femmes membres de l’équipe pour les championnats du monde ne sont pas ici en fin de semaine. Amanda Overland, de Montréal, a récupéré d’une blessure et est demeurée chez-elle pour s’entraîner, tandis qu’Annik Plamondon, de Longueuil, poursuit son internat comme infirmière. St-Gelais et Maltais les remplacent.

Le relais féminin se mettra en branle samedi.

La compétition se poursuivra jusqu’à dimanche.