Trois médailles pour le Canada à une Coupe du monde de patinage de vitesse

Christine Nesbitt, de London, en Ontario, a aidé le Canada à remporter la médaille d’argent en poursuite féminine après avoir remporté la médaille de bronze au 1000 m féminin, dimanche, lors de la dernière journée de la deuxième étape du circuit de la Coupe du monde de patinage de vitesse sur longue piste.

L’équipe masculine de poursuite a complété la meilleure journée du Canada cette saison avec la médaille de bronze.

Dans la poursuite féminine de 2400 mètres, les Pays-Bas ont remporté la médaille d’or en 3:02,90 minutes, suivis du Canada, deuxième en 3:04,07 et de l’Allemagne troisième en 3:04,76. Les patineuses canadiennes étaient Nesbitt, Kristina Groves, d’Ottawa, et Shannon Rempel, de Winnipeg, toutes trois ont fait partie de la formation olympique canadienne médaillée d’argent en poursuite à Turin.

«Les filles ont légèrement dérapé et ont perdu un peu de vitesse dans la deuxième moitié du parcours et cela leur a fait perdre un peu de temps, a dit l’entraîneur de l’équipe nationale canadienne, Marcel Lacroix, de Calgary. Jusqu’à ce moment là nous étions en tête. Mais c’était la première poursuite à ce niveau depuis les Jeux olympiques. Nous n’y avons pas tellement mis d’emphase à l’entraînement cette saison, donc c’est un bon début.»

Dans la poursuite masculine de 3200 mètres, les Pays-Bas ont remporté une autre médaille d’or en 3:40,79. La Norvège a terminé deuxième en 3:45,97 et les Canadiens troisièmes en 3:46,31 avec Arne Dankers, de Calgary, Steven Elm, de Red Deer, en Alberta, et Denny Morrison, de Fort St. John, en C.-B. Les trois Canadiens faisaient aussi partie de l’équipe olympique médaillée d’argent l’hiver dernier.

«Les gars ont eu de la difficulté à se comprendre mutuellement pendant la course, a dit Lacroix. Au milieu de la course ils auraient probablement dû aller plus vite. Mais malgré tout ils ont terminé fort.»

Au 1000 m féminin, Anni Friesinger, d’Allemagne, a remporté la médaille d’or en 1:15,53 pour demeurer invaincue en cinq courses cette saison. Ireen Wust, des Pays-Bas, a terminé deuxième en 1:16,13 et Nesbitt troisième en 1:16,30. Groves a terminé quatrième en 1:16,51 et Rempel cinquième en 1:16,74.

Nesbitt, âgée de 21 ans, a remporté cinq médailles individuelles jusqu’à maintenant cette saison (trois d’argent et deux de bronze), le meilleur résultat de l’équipe canadienne.

«Je ne suis pas surprise de ses performances cette saison, a dit Lacroix, qui entraîne Nesbitt. Elle fait preuve de beaucoup de maturité. Elle se détend bien pendant les courses et ne perd jamais le contrôle. Elle commence à croire maintenant qu’elle peut gagner ces courses.»

Dans la course du groupe B, Brittany Schussler, de Winnipeg, a terminé troisième et Krisy Myers, de Lloydminster, en Saskatchewan, 12e.

Au 1000 m masculin, Morrison a terminé cinquième, François-Olivier Roberge, de St-Nicholas, au Québec, septième et Brock Miron, de Calgary, 15e. Dans la course du groupe B, Mike Ireland, de Winnipeg, a terminé septième.

Pour Roberge il s’agit de sa meilleure performance en carrière.

«François-Olivier a effectué plusieurs changement dans sa manière de s’entraîner au cours de la saison morte, donc nous espérions de meilleures performances, a dit l’entraîneur de Roberge, Gregor Jelonek. Mais nous ne nous attendions pas à ce qu’il fasse aussi bien. C’est aussi une belle surprise de le voir dans le groupe principal de patineurs au 1500 m.»

La prochaine étape du circuit de la Coupe du monde aura lieu la fin de semaine prochain à Moscou.