Un autre victoire pour Turcotte au 500 m à une Coupe du monde de patinage de vitesse sur courte piste

Mathieu Turcotte, de Sherbrooke, au Québec, a poursuivi sa série de succès sur le circuit de la Coupe du monde de patinage de vitesse sur courte piste, samedi, avec une médaille d’or au 500 m masculin.

Turcotte, qui a décroché des médailles dans six de ses sept dernières courses, a inscrit un temps de 42,021 secondes pour remporter la course pour une deuxième Coupe du monde de suite. Son grand rival en Coupe du monde cette saison, l’Américain Apolo Anton Ohno, s’est contenté de la médaille d’argent en 42,427 tandis que le Chinois Jiajun Li a terminé troisième en 43,297.

«C’est ma vitesse qui m’a aidé à gagner aujourd’hui, a dit Turcotte, double médaillé aux Jeux olympiques 2002. J’avais une excellente position à la ligne de départ et je voulais aller en avant dès le début. Je pense qu’Anton Ohno et moi avons une bonne rivalité. Je ne change pas vraiment ma stratégie de course s’il est en finale, mais nous nous surveillons certainement l’un, l’autre.»

Charles Hamelin, de Sainte-Julie, au Québec, et François-Louis Tremblay, de Boucherville, au Québec, ont été éliminés en demi-finales et ont terminé respectivement septième et huitième.

Au 500 m féminin, la Chinoise Meng Wang a remporté sa deuxième victoire en deux jours avec un temps de 45,194. Elle avait gagné le 1500 m, vendredi soir. Allison Baver, des États-Unis, deuxième vendredi, a de nouveau terminé à cette position en 45,893 et la détentrice du record du monde Evgenia Radanova, de Bulgarie, a terminé troisième en 55,171.

Près de la fin de la course, la Chinoise Tianyu Fu est tombée et a entraîné avec elle Radanova et Kalyna Roberge, de Montréal. Fu s’est relevée et a terminé quatrième tandis que Roberge, qui était troisième à ce moment-là, a été secouée et n’a pas terminé.

«La chute n’enlève rien au fait que j’avais une bonne course, a dit Roberge, à seulement sa deuxième Coupe du monde en carrière. J’ai tenté d’éviter la Chinoise quand elle est tombée, mais j’étais trop en déséquilibre. Quand je suis tombée, je me suis sentie un peu étourdie et l’entraîneur m’a dit de rester là.»

Alanna Kraus, d’Abbotsford, en C.-B., a été éliminée en demi-finale et a terminé sixième et Mélanie Gagnon, de Montréal, a été éliminée en quart de finale et a terminé 13e.

Roberge est revenue pour le relais de 3000 m et a aidé le Canada à gagner sa demi-finale avec Kraus, Amanda Overland, de Cambridge, en Ontario, et Tania Vicent, de Montréal, pour se qualifier pour la finale de dimanche, Les Canadiens ont aussi gagné leur demi-finale du relais de 5000 m avec Hamelin, Tremblay, Jonathan Guilmette et Steve Robillard, de Montréal.

La compétition se terminera dimanche.