Vincent De Haître sur la piste de Clara Hughes

L’olympien en patinage de vitesse sur longue piste représentera le Canada aux Championnats panaméricains de cyclisme sur piste

OTTAWA, ONTARIO – Quelques mois après avoir représenté le Canada en patinage de vitesse sur longue piste à ses deuxièmes Jeux olympiques à PyeongChang, c’est maintenant sur une piste non glacée, en cyclisme, que Vincent De Haître enfilera le maillot canadien dans le cadre des Championnats panaméricains de cyclisme sur piste qui auront lieu du 29 août au 2 septembre à Aguascalientes, au Mexique.

Et aux dires de De Haître, cette compétition n’est qu’une étape en route vers son rêve ultime, soit de suivre la voie de Clara Hughes et de participer aux Jeux olympiques d'été, dans son cas ceux de 2020 à Tokyo, en cyclisme.

Mais contrairement à la quadruple médaillée olympique en patinage de vitesse sur longue piste, c’est plutôt en cyclisme sur piste et non sur route comme Hughes en 1996, 2000 et 2012, et plus spécialement en poursuite par équipes, qu’il compte concentrer ses efforts au cours des prochaines années. Et sa qualification au sein de l’équipe canadienne pour les prochains championnats panaméricains est un grand pas pour l’athlète originaire de Cumberland, en Ontario.

« Le processus de qualification olympique commence dès maintenant et ces championnats représentent la première étape », a souligné De Haître qui, à Aguascalientes, participera aux épreuves de poursuite par équipes et au kilomètre en compagnie de l’équipe masculine d’endurance sur piste NextGen. Lors d’essais en 2014 sur cette même piste au Mexique, De Haître avait battu le record canadien au kilomètre. Il tentera de rééditer cet exploit et de devenir le premier Canadien à parcourir la distance en moins d’une minute.

« C'est clair d'emblée que Vincent a une physiologie spéciale et unique qui lui permet de poursuivre l'objectif de devenir un cycliste sur piste de niveau olympique », a noté Jono Hailstone, l'entraîneur d'endurance de l'équipe masculine sur piste à Cyclisme Canada.

« Il apprend vite et il progresse rapidement, mais la poursuite par équipes est une épreuve très exigeante techniquement puisque les coureurs doivent suivre la roue devant eux de très près, effectuer des changements parfaitement synchronisés, frôler la ligne noire en négociant les virages et gérer leur niveau d'effort de façon très précise sur l'ensemble de la distance de quatre kilomètres. Ils doivent aussi apprendre les aspects techniques de l'épreuve. Vincent a dû modifier des aspects de sa physiologie et de son corps pour s'adapter à une épreuve plus exigeante en aérobie. »

« Ce sera excitant de suivre la transformation de Vincent en cycliste sur piste au cours des 18 prochains mois et de regarder comment il réussira à s'intégrer à la formation masculine élite d'endurance sur piste, a ajouté Hailstone. Les séances d'entraînements et les compétitions auxquelles il prendra part représenteront de formidables opportunités d'apprivoiser les exigences techniques de ce sport avant de se greffer à l'équipe élite en vue de la saison de la Coupe du monde. »

Après les Jeux du Commonwealth, les Jeux olympiques
À la suite des Jeux d'hiver de PyeongChang, De Haître a participé à une série de tests sur la piste ainsi que dans le laboratoire au Centre national de cyclisme Mattamy, situé à Milton, en Ontario. II est ensuite revenu s’entraîner à Calgary pendant le mois de juin, pour par la suite retourner à Milton où il s’entraîne depuis à temps plein.

« L’entraînement sur piste va bien et je vois beaucoup de progression et ce, même si la majorité de mes entraînements se déroulent encore sur la route car il y a une plus grande composante aérobique dans la poursuite par équipes qu’au 1000m ou au 1500m sur patin », a observé De Haître.

L’athlète de 24 ans revient là où il a laissé en 2014, quand il s’était qualifié en cyclisme pour les Jeux du Commonwealth. En Écosse, il avait terminé quatrième au sprint par équipes et septième au kilomètre.

« En 2014, j’avais seulement l’objectif de participer aux Jeux du Commonwealth et ensuite de retourner au patin en septembre, a relaté De Haître. Mais maintenant, je prévois me consacrer au vélo pour les deux prochaines années. »

La route ne sera toutefois pas facile pour De Haître, qui est parmi les plus âgés dans le groupe d’entraînement actuel en cyclisme sur piste. Le Canada devra tout d’abord se qualifier parmi les huit premiers dans le classement cumulatif des Coupes du monde et aux Championnats du monde au cours des deux prochaines années afin de se qualifier pour les Jeux de Tokyo. Puis, De Haître devra être sélectionné pour être l’un des quatre athlètes qui fera partie de l’équipe de poursuite par équipes.

« C’est sûr que le principal objectif reste les Jeux olympiques de Tokyo en 2020, a confié De Haître. Par contre, il est impossible de prédire comment se dérouleront mes plans. Je crois que l’équipe peut se classer pour les Jeux et que j’ai les capacités d’être membre de celle-ci. »

Retour en patinage de vitesse
Médaillé d’argent au 1000m aux Championnats mondiaux de distances individuelles de l’ISU en 2017, Vincent De Haître n’abandonne toutefois pas sa carrière de patineur de vitesse.

« Évidemment, deux ans sans patiner peut sembler risqué, a dit De Haître. Mais après avoir discuté avec mon entraîneur Bart Schouten, je suis confiant que ce changement temporaire sera un avantage. Je continue à m’entraîner au plus haut niveau et je développe de nouvelles habiletés. La question n’est pas si je retournerai au patin, mais plutôt quand. Si mon plan se déroule comme je le veux, je serai de retour en patinage de vitesse et en grande force en août 2020. »

« Vincent est un athlète multi-sports très talentueux. Mais en plus de son talent, il travaille fort et met beaucoup d'efforts à l'entraînement pour devenir le meilleur athlète possible, a indiqué son entraîneur en patinage de vitesse Bart Schouten. Je suis certain que les courses et l'entraînement en cyclisme sur piste feront de Vincent un athlète plus complet au moment de renouer avec le patinage de vitesse, et nous avons hâte de voir Vincent reprendre sa place parmi les meilleurs patineurs de vitesse au monde. »

Vincent De Haître quittera le pays le 27 août avec ses nouveaux coéquipiers incluant Hugo Barrette en direction du Mexique pour les Championnats panaméricains de cyclisme sur piste.

Des informations supplémentaires sont disponibles sur le site Internet de Patinage de vitesse Canada au www.speedskating.ca.