Wotherspoon avait de plus gros poissons à pêcher cette année

Par Jolanda Abbes, Traduction de Jean-Michel Lachance - Les Jeux Olympiques n’ont jamais été très prolifique pour Jeremy Wotherspoon, malgré une carrière incroyablement impressionnante en championnats du monde et dans les coupes du monde. Après sa décevante expérience aux jeux de Turin l’année dernière et une blessure récurrente au dos, il a décidé de prendre cette saison post-olympique en sabbatique afin de regagner la motivation pour le patinage de vitesse et de donner le repos dont son corps a besoin. Donc qu’est-ce qui s’est passé cette saison pour lui et sera-t-il de retour l’année prochaine?

Jeremy Wotherspoon, 30 ans, a eu une carrière impressionnante, avec plus de victoires en coupe du monde que n’importe quel homme et plusieurs titres mondiaux au Sprint. Cependant, en comparaison de ces résultats, ces performances aux Olympiques peuvent être considérés très décevante avec une seule médaille d’argent au 500m en trois participations. Après tout ces hauts et ces bas de sa longue carrière, il a décidé de prendre une saison sabbatique après la fin de la saison dernière : « La raison pour laquelle j’ai choisit de prendre cette année de repos est pour reposer mon corps après toutes ces années à l’utiliser de la même manière. J’ai eu un mal récurrent au dos et je lui donne donc le temps nécessaire à la guérison. C’est également important pour moi de me reposer l’esprit, donc cette année de répis me donne la chance de regagner la motivation et exciter à patiner à nouveau. » Par contre, bien qu’évident que Wotherspoon ait besoin de cette année de repos mental et physique du patinage de vitesse, il n’a pas encore décidé de mettre fin à ça carrière : « J’ai pensé à tout cela un peu, mais je ne me suis jamais senti prêt à la retraite. Je sais que je peux réaliser plus que ce que j’ai fait jusqu’à présent et c’est donc ce à quoi je me dirige maintenant.»

Donc à quoi a ressemblé la dernière saison pour Wotherspoon ? Il y a eu de nombreux podiums en coupe du monde, et aux championnats du monde, il a patiné un mauvais premier 500m, lequel le fit éventuellement terminer en 42ème position au général, malgré une médaille d’or dans le second 1000m. Après cela, il s’est classé 11ème au 1000m et 9ème au 500m aux Olympiques. Bref, tout cela peut sembler fort bien décevant pour quelqu’un habitué à remporter des titres aux mondiaux de Sprint et des coupes du monde : « Ça a été une saison frustrante. Je m’entraînais très fort afin d’obtenir de bonnes sensations en patinage, mais cela était très dure à obtenir. Il y a eu très peu de courses dont j’ai été satisfait et je crois que l’entraînement que j’ai fait aurait pu être mieux. D’une certaine manière il y a du positif, car maintenant, j’ai une meilleure idée de ce que j’ai besoin pour patiner. J’ai donc commence les étapes pour effectuer des changements dans mon programme et des gens qui le planifieront et je suis heureux des possibilités à présent. »

Puisqu’il ne prévoyait pas se retirer complètement du patinage de vitesse, Wotherspoon s’est quelques peu entraîné afin de conserver un peu la forme pour les années à venir : « Je me suis entraîné régulièrement cette année, mais le volume ainsi que l’intensité n’a pas été le même, et présentement je ne m’entraînes pas du tout. » Donc à la place d’investir son temps sur la glace ou à l’entraînement, Wotherspoon a décidé de faire autres choses : « J’ai pris un cours à l’université de Calgary dans l’été et je prévoyais en faire plus, mais je souhaite conserver la liberté de sortir et de faire tout ce que je veux donc je ne l’ai pas fait. J’ai fait beaucoup de pêche à la mouche du printemps à l’automne, et j’ai fait un voyage de pêche en Floride au début de l’été qui a été malheureusement ruiné par une tempête tropicale. Maintenant, je me prépare à un séjour en Norvège. Je serai là pour deux mois à vivre sur une île dans la mer et à essayer de rester au chaud. Je visiterai également quelques amis et j’irai faire une excursion à ski dans les montagnes. » En d’autres mots, Wotherspoon a décidé de prendre un vrai repos du patinage de vitesse et de faire ce qu’il voulait.

En arrière des sentiments, on peut s’attendre à davantage après une carrière déjà fort impressionnante. Le fait qu’il lui manque toujours une médaille d’or aux Olympiques est une motivation supplémentaire pour Wotherspoon à continuer jusqu’en 2010. De plus, avec les Olympiques se déroulant au Canada, toutes les raisons sont là pour prolonger sa carrière jusqu'à cette date : « Mes objectifs maintenant sont les Olympiques de 2010. Si ça change, ça change, mais cela est mon plan. Ce serait génial de participer aux Jeux dans mon propre pays. Cela est définitivement une motivation supplémentaire que j’ai de besoin pour remporter une médaille d’or. J’ai participé aux Jeux Olympiques à trois reprises et j’aurais du y faire mieux. Avec les changements que je fais présentement, et en m’assurant d’être mieux préparé pour les prochains Jeux, je sais que je pourrais gagner en 2010. Également parce que j’aurai le plus important avantage d’être dans mon propre pays. »

Malgré le fait que Wotherspoon ait laisser la compétition de côté cette saison, cela ne veut pas dire qu’il ne s’intéresse pas à ce qui se passe dans le monde du patinage de vitesse. Il partage ses opinions sur ses plus sérieux rivaux : « Kyu Hyuk Lee et Pekka Koskela sont devenus plus consistent à l’inverse des patineurs hollandais, exception peut-être de Wennemars. Les vieux rivaux comme Shimizu et Bos n’ont pas performé aussi bien qu’ils auraient pu. » Néanmoins, en plus de cela, il semble y avoir une nouvelle génération de jeunes et talentueux canadiens cognant à la porte : « Il y a plusieurs jeunes membres très talentueux sur l’équipe, spécialement dans les distances moyennes. En sprint, il y a également plusieurs patineurs très talentueux qui ne sont pas encore au niveau des coupes du monde, mais nous les verrons certainement dans le futur. »

En bref, le patinage de vitesse canadien et les jeux olympiques de 2010 seront à surveiller dans les prochaines années. Le Canada s’est d’ailleurs doté d’un programme, ‘’Own The Podium’’, pour réussir dans sa quête de médaille et son objectif de remporter le classement par nation aux Olympiques. Ce programme prévoit fournir des ressources supplémentaires et un programme de haute performance aux athlètes canadiens et entraîneurs. En plus de ce programme, le Canada pourra compter sur un effectif alliant jeunesse et expérience puisque la majorité des patineurs aillant connue le succès à Turin et en coupe du monde seront de retour sur glace et les plus jeunes qui sont déjà fort le seront probablement encore plus. Wotherspoon : « Je pense que d’ici 2010, nous serons en mesure de gagner une médaille dans chaque distance et gagner la plupart d’entre elles. Bref, nous serons capable de gagner de multiples médailles. »

En somme, cette saison a été bien différente des dernières pour le canadien Jéremy Wotherspoon, mais il semble y avoir matière à espérer de lui beaucoup dans les prochaines années encore. Il a pris le temps de faire ce qu’il voulait, sans la pression et l’anxiété des compétitions. De cette manière. Il fut en mesure de donner à son corps et son mental du repos bien mérité pour être totalement préparé pour les prochaines années de patinage de vitesse encore à venir. Bien qu’il a vraiment apprécié cette année de liberté et de pêche, il ne laisse aucun doute quant à savoir si il sera de retour sur ses patins la saison prochaine : « OUI ! »


Article original: http://www.speed-skating.net/fr/article-248.html